• Imprimer
  • A+
  • A-

Société

Taxis marseillais : les ripoux toujours dans la course ?

Le dossier des taxis ripoux de la gare Saint-Charles est encore en cours d'instruction et pourtant les témoignages de clients abusés continuent d'affluer, révélant des pratiques illégales ou honteuses.

Désormais les taxis font la queue à l'extérieur, au niveau du square Narvik

Désormais les taxis font la queue à l'extérieur, au niveau du square Narvik
IngolfBLN

Partagez cet article

En mars 2011, huit chauffeurs de taxi en exercice à la gare Saint-Charles sont placés en garde à vue tandis qu'une enquête judiciaire est ouverte par le parquet de Marseille pour "abus de confiance". Les surveillances et filatures procédées par les policiers mettent à jour un véritable système de fraudes au compteur, de surfacturations, de courses truquées, de faux bons de transports et des cas de fraudes fiscales. Presque deux ans plus tard, les témoignages de clients abusés par des taxis peu scrupuleux ou malhonnêtes continuent d'affluer.

Histoires récurrentes

Leïla* comme d'autres en a fait les frais. Elle avoue ne plus jamais prendre les taxis de la gare Saint-Charles. "Un jour, alors que j'étais en début de file, un chauffeur a refusé de me prendre parce que le trajet indiqué était trop court. Un autre n'a pas voulu me déposer en bas de chez moi. A chaque fois, le type était désagréable. Ce sont des histoires récurrentes, non des cas isolés". Le plus souvent, les anecdotes affluent sur des tentatives de surfacturations des courses. "Si vous donnez plus que le prix, on vous réplique 'j'ai pas la monnaie'", raconte Quentin*, un autre client mécontent. D'autres, comme Maude* racontent qu'il leur est arrivé de se retrouver jusqu'à quatre clients dans la voiture. "Dans ce cas là on paie sa course normalement, y compris les détours que l'on nous impose pour les autres clients."

Plus grave, cette mésaventure, non symptomatique mais particulièrement alarmante, rapportée par ce même Quentin : "Lundi soir, peu avant minuit, je suis tombé sur un taxi qui a commencé à m'engueuler parce que le trajet lui semblait trop court. Il paraissait sous l'emprise de l'alcool ou de je ne sais quoi, même je ne peux évidemment pas l'affirmer. Il m'a fait payer un supplément bagage pour un sac-à-dos que je gardais avec moi. Il était complètement excité. Durant tout le trajet il a passé son temps à dire que Marseille était 'une ville de merde', que c'était Bab El Oued, il parlait de ces 'connards qui bouffent des kebabs' [sic]. Ensuite il s'est trompé de route, il a grillé un feu rouge et pris un sens interdit. Quand je lui ai fait remarqué qu'il avait fait un détour, il s'est énervé. Du coup je lui ai dit de se calmer sinon je n'allais pas payer. A la fin, j'ai essayé de négocier le prix, qui m'apparaissait plus cher que le tarif habituel et il m'a répondu 'qu'est-ce que ça peut vous foutre, c'est la boîte qui paie'. [sic]. Puis il s'est vraiment énervé, il a sorti une sorte de tasseau et a menacé de me frapper. Il hurlait tellement fort qu'un restaurateur situé à l'autre bout de la rue l'a entendu et est venu en courant vers nous."

Dossier à l'instruction

Lorsque Quentin appelle la police pour faire un signalement, les policiers lui répondent qu'il n'est pas le premier à les appeler pour dénoncer les agissements de certains taxis de la gare. Les taxis ripoux séviraient-ils toujours tranquillement, la licence en poche ? "Le dossier est encore à l'instruction", répond le procureur Jacques Dallest avant de rappeler la nécessité que les victimes déposent plainte. André Caméra, adjoint à la mairie au contrôle des voitures publiques temporise. "Dès qu'une plainte est déposée par les usagers et que la justice prend une décision, la commission de discipline examine le cas du chauffeur de taxi. Mais on ne peut pas suspendre des licences tant que la justice n'a pas tranché. Aujourd'hui s'il y a encore de temps en temps des petits problèmes,  les usagers disent que c'est le jour et la nuit depuis que la station a été déplacée au square Narvik."

Il est vrai que depuis un an, les taxis ont quitté les sous-sols de la gare, réputés pour leur crasse et l'absence totale d'organisation. Désormais, une vraie file d'attente a été mise en place, même si elle n'est pas toujours respectée... Plus encore, une charte de bonne conduite a été signée entre les professionnels, l'Etat et la Ville. Pourtant, il semble que les ripoux continuent d'officier, poussant pendant un temps leurs concurrents à se garer devant l'hôtel Ibis proche de la gare pour prendre des clients avertis. Mais la pratique - combine - est désormais interdite. Capitale culturelle ou pas, certains taxis continuent d'agir en toute impunité, emmenant dans leur course des touristes atterrés.

*Les prénoms ont été modifiés

Par Elodie Crézé, le 20 février 2013

  • Imprimer
  • A+
  • A-

Ça vous rend...

Vos commentaires

24 commentaires
sur "Taxis marseillais : les ripoux toujours dans la course ?"

Anonyme, 6 mars 2013 à 22:05 min

Il faut appeler les deux centrales de réservation:
04 91 92 92 92 les taxis Marseillais
04 91 02 20 20 taxi radio Marseille
Aucun soucis, ponctualité, facture remise à l'arrivé...très bonne image pour la ville

Anonyme, 8 mars 2013 à 13:54 min

MERCI A VOUS

Les voyous !, 1 mars 2013 à 17:11 min

Perso, ce n'est pas nouveau, j'ai pris le taxi à la gare st Charles tous les dimanches soirs pendant 1 an en .....1989 ! Et bien le dernier TGV à 23h50 et quatre clients mini par voyage. Je me suis fait avoir 3 ou 4 fois, puis quand j'ai connu le prix (50 francs gare-le merlan), je ne disais rien au chauffeur pour ne pas me disputer, et à destination je lui donner 50 francs, sans écouter la somme demandée et s'il était mécontent, je lui disais d'aller à la police pour porter plainte (sic). Marseille, ville de truands et maintenant on à Monsieur T qui débarque, bonjour les dégâts.

Anonyme, 28 février 2013 à 10:44 min

j'habite dans un quartier où les comportements fachos et racistes des chauffeurs de taxi marseillais ont lassé cette population à majorité magrhébine. Aussi ils ont développé le transport taxi au "noir" . Je n'invente pas, je le vois chaque jour ...Si je ne cautionne pas cette pratique, je la comprends car le comportement scandaleux des taxis indépendants me révolte ... demander une facture est le meilleur moyen de les rendre prudents, mais comment éviter le transport collectif qu'ils pratiquent honteusementet en toute impunité ?
Quant à moi, j'appelle toujours un taxi TUPP et je n'ai jamais eu d'ennuis . Bien sûr de la gare il faut marcher un peu ...pour donner une adresse différente sinon gare au lobby mafieux qui veille au grain depuis la file.
Tuer la poule aux oeufs d'or n'a jamaid enrichi et il viendra bien un moment ou cette ville respirera autre chose que la puanteur municipale ambiante .
NB : les prochaines élections ne changeront rien je le crains, il y a une continuité dans les "affaires "

PIERRE, 26 février 2013 à 11:18 min

Et si on parlait aussi des taxis de l'aéroport...

De retour de l'étranger en soirée, j'ai du accepter l'odeur de tabac froid, supporter le match de l'OM, rouler à 130 sur l'autoroute (avec juste un passage à la vitesse autorisée devant les radars signalés par le GPS...).

Belle image pour ceux qui découvrent notre ville...

anonyme, 24 février 2013 à 23:30 min

M. GILARDINGHI propriétaire de taxis - président de l'association TAXIS TUPP et en même temps chargé de mission au cabinet du maire ....
Février 2012 - Les ex-patrons de la régie (GILARDINGHI et BARRESI) auraient détourné jusqu'à 300 000€ par an

Anonymuse, 24 février 2013 à 10:12 min

Taxis marseillais : les ripoux toujours dans la course ? ben oui, ils attendent MP2013 pour sévir....!!!!!

Anonyme, 24 février 2013 à 10:21 min

Cela fait plus de 30 ans que ça dure et peut être plus ..
Une véritable mafia ! d'ailleurs ils le prouvent .. quand on n'a pas ce qu on veut .. on bloque la ville et le Maire cède comme d'hab .. et cela ne changera jamais

michoko, 23 février 2013 à 11:36 min

Je prends trés souvent le TGV pour Paris et le taxi maison-gare. La première fois, j'ai fait le retour gare maison avec un taxi de la gare. J'ai du patienter, être choisi par un taxi qui voulait bien me ramener à Bonneveine.
Depuis pour l'aller et le retour j'appelle radio taxi marseille, ils sont ponctuels, super sympas. Fini la file d'attente, j'ai le plaisir de retrouver des chauffeurs connus et je suis sur du montant de ma course.
J'ai bien sur donné l'astuce et le numéro de la centrale de réservation à tous mes amis ou connaissances qui viennent à marseille.

Anonyme, 24 février 2013 à 10:23 min

Bonjour ..

Et c'est quoi leur numéro de téléphone SVP

Anonyme, 21 février 2013 à 11:49 min

300euros pour aller de St Charles à Marignane... d'accord c'était jour de neige mais quand même Maurice, tu pousses le bouchon un peu trop loin!!!

Anonyme, 21 février 2013 à 19:22 min

Je ne pensais pas être un cas si commun.
J'ai pris 3 fois le taxi depuis la gare St Charles vers la plaine en 15 ans, 3 histoires pas possible :`

1° - années 90 arrivé avec un moniteur de PC dans un carton : course a 4 clients différents avec le carton sur les genoux.
2° - début 2000 : n'intéresse aucun taxi car trajet tro
3° - début 2005 - avec épouse enceinte et bagage, taxi commandé par téléphone : jamais venu.

Donc soit je me déplace à pied quand je peux, sinon on sort à Aix ou Avignon avec voiture pour les congés...

athe, 21 février 2013 à 10:22 min

@yazzzz
C'est bien gentil tout cela, sauf que pour quelqu'un qui vient de l'extérieur, c'est impossible - et d'autant plus, s'il est étranger.
Soit les taxis respectent les règles, ce qui n'est pas le cas, ou on les vire. La situation est lamentable. Et pour chaque euro investi dans la communication ou dans MP2013, on en perd deux parce que les gens n'ont probablement pas beaucoup envie de revenir dans une ville, où on les prend pour des cons. Et je pense que même à la mairie, ils sont capables de comprendre ça.

Anonymous, 20 février 2013 à 20:32 min

La grande différence c'est qu'à Paris, c'est la préfecture de police qui surveille et enregistre les plaintes des taxis et à Marseille : c'est la Mairie de Marseille... Et Gaudin ne cesse de répéter qu'il y a des problèmes plus urgent à régler que le problème des taxis. À la Marseillaise voyons.

Anonyme, 24 février 2013 à 10:28 min

Il a les chocottes .. et les taxis c'est comme devant MPM et d'autres institutions .. y a longtemps que ça dure .. on sait comment le tenir et par où .. et le monsieur sait qu' on peut bloquer sa ville et le Maire donc a toujours été très ami avec tous ces dirigeants !

Taxi parisien, 20 février 2013 à 18:38 min

Je suis Taxi à Paris et quand j'ai lu l'article,je me dis que Marseille mérite mieux.A Paris,il n'y a pas ce genre de dérive car il y a une police des Taxis et que nous Taxis ,on s'autodisciplinent.
Un Taxi qui refuse une petite course se voit vite dégager de la station par ses collègues,même si cà faisait une heure qu'il était là.
Faudra pas se plainte les gars si la société UBER débarque chez vous ou les multitudes de sociétés de véhicules avec chauffeur ou les motos qui racollent impunément dans les gares et aéroports parisiens sans compter les chauffeurs de Taxis clandestins .

Attention Taxis Marseillais,c'est la récession.Ne tuez pas la poule aux oeufs d'or .Vous êtes les ambassadeurs de Marseille.Donnez le meilleur de vous-même si vous ne voulez pas pointer à Pole Emploi .Bisous camarades .

Yazzzz, 20 février 2013 à 18:05 min

1500 chauffeurs de taxis a Marseille, vous en aurez hélas toujours des désagréables... Pour ceux qui ne veulent plus tomber sur n'importe qui, pensez a réserver un taxi auprès d une centrale radio... Vous serez toujours bien traité ou gare au chauffeurs... Et pensez toujours a demander un recu, ça calme le chauffeur.... Avec ça on peut le retrouver et faire une réclamation aux services de la ville!!! Autrement appelez moi :-D je suis taxi

Anonyme, 20 février 2013 à 13:23 min

Et dire que la majorité municipale leur a encore fait des cadeaux fiscaux tout en pénalisant auto-partage !

Vieux-Port, 20 février 2013 à 12:52 min

Moi aussi, la dernière fois, un taxi m'a refusé la course Gare-Mairie, j'étais avec ma femme, ma fille en bas âge, poussette, bagage... Il m'a dit d'aller plus loin "d'en prendre un au vol". Heureusement, un de ses collègues a vu la scène et m'a appelé. Pendant la course, il m'a dit qu'il ne comprenait ce genre de comportement surtout que les caméras sont là pour les surveiller (parait-il).

Autre choses, quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi ils refusent les petites courses ? Au contraire, avec le tarif minimum, elles sont surtaxées, c'est de l'argent facile pour eux ou il y a un truc que j'ai raté...

MarieH, 20 février 2013 à 12:12 min

Même anecdote avec mes vieux parents (80 berges aux pommes) et leurs lourdes valises pour une course Saint-Charles-Belsunce. On a fini à pied, soutenant mon père et ses pauvres genoux...

athe, 20 février 2013 à 10:57 min

Je ne peux que confirmer: ce que les taxis marseillais se permettent, n'est pas loin de l'extorsion de fonds. Le problème est que sur le coup, on se retrouve dans l'impossibilité de réagir. Il faudrait à chaque fin de course une facture obligatoire avec le numéro d'identification du taxi, pour pouvoir porter plainte ensuite.
Puis il y a ceux qui refusent carrément une course sous prétexte qu'elle n'est pas assez rentable (arrivé à un collègue, il n'y a pas une semaine sur le trajet St. Charles - Longchamps). C'est inadmissible, et en plus désastreux pour l'image de Marseille.
Le taxi est souvent le premier contacte qu'on a avec une ville lorsqu'on vient d'ailleurs. Ce n'est pas la peine d'investir des millions dans la communication pour faire venir des touristes, s'ils se retrouvent ensuite avec leurs valises sur le trottoir parce que ces messieurs n'ont pas envie de bouger. Soit ils font leur boulot, ou on ferme définitivement les - deux, je crois - sociétés existantes. Ils ont un statut particulier, donc une obligation de service.

uranus, 20 février 2013 à 10:47 min

Y'a qu'à voir les recommandations de Corporate Travel Safety "Taxi drivers from the train station or ferry terminal are known for being dishonest. It is best to pre-order a taxi and arrange a pick-up point." http://www.corporatetravelsafety.com/safety-tips/category/pickpockets-fr...

GM, 20 février 2013 à 10:46 min

le dernier taxi que j'ai pris à la gare a râlé tout le long du chemin car

le dernier taxi que j'ai pris à la gare a râlé tout le long du chemin car la course lui semblait trop courte
il n'avait pas de monnaie
j'ai 78ans

la course lui semblait trop courte !! il n,avait pas de monnaie !! j'ai 78 ansr

uranus, 20 février 2013 à 10:48 min

Un grand classique malheureusement !

Déposer un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Votre commentaire : *

Suivez-nous

Jour après jour, restez connectés à Marsactu !

On en a parlé... le 13 septembre 2013

"Nous faisons une vraie émission en direct d'un bloc opératoire"

"Nous faisons une vraie émission en direct d'un bloc opératoire"

Depuis 2010, la société Incathlab, basée à l'Estaque, propose une webtélé médicale destinée aux professionnels de la santé. Des vidéos d'opération sont diffuées en direct puis en différé sur le site. Son fondateur Lionel Vaillat, est ...

Réagissez (0)27%

"Nous sommes peut-être à vos yeux bêtes, sales et méchants"

"Nous sommes peut-être à vos yeux bêtes, sales et méchants"

Le mois dernier, lors du meurtre sur la Canebière, les médias et les politiques se sont rués sur le premier suspect identifié, un homme souffrant d'une maladie mentale et vivant dans un foyer du quartier. Depuis, les enquêteurs suivent une ...

Commentaires (7)33%

Sondage

Que faire de la Villa Méditerranée ?

Vos amis sur Facebook

On en a parlé... le 15 septembre 2013

En images

Laurence Bricteux fait goûter le code aux enfants

Laurence Bricteux fait goûter le code aux enfants

Sur les ports de Marseille, Réjane Lhote croque "la poésie du quotidien"

Sur les ports de Marseille, Réjane Lhote croque "la poésie du quotidien"

Moatti et ses méditerranéennes

Moatti et ses méditerranéennes

Anti-métropole : "C'est notre baroud d'honneur"

Anti-métropole : "C'est notre baroud d'honneur"

"Il y a une méconnaissance absolue de l'urbanité des quartiers nord"

"Il y a une méconnaissance absolue de l'urbanité des quartiers nord"

"IAM, c'est du rap de vieux, les gars, mettez vous ça dans la tête"

"IAM, c'est du rap de vieux, les gars, mettez vous ça dans la tête"

Exposition "Picasso céramiste et la Méditerranée"

Exposition "Picasso céramiste et la Méditerranée"

JR  met "un gros coup de colle" sur la Belle de Mai

JR met "un gros coup de colle" sur la Belle de Mai

Hassan Bitar, créateur du Souk des Sciences, invité du talk Marsactu

Hassan Bitar, créateur du Souk des Sciences, invité du talk Marsactu

Un politiste prévoit une alliance FN-UMP en conseil municipal

Un politiste prévoit une alliance FN-UMP en conseil municipal

Marseille, capitale de la rupture

Marseille, capitale de la rupture

Le FN défend le savon made in Marseille

Le FN défend le savon made in Marseille

Le Pen veut "créer la surprise" aux municipales

Le Pen veut "créer la surprise" aux municipales

Les images du quai transbordeur qui fera du Vieux Port un lac

Les images du quai transbordeur qui fera du Vieux Port un lac

Guy Teissier interpelle le Ministre de la mer sur le Parc National des Calanques

Guy Teissier interpelle le Ministre de la mer sur le Parc National des Calanques

Salon international de la croisière : "my english is very bad donc je vais continuer en français"

Salon international de la croisière : "my english is very bad donc je vais continuer en français"

La réquisition d'un bâtiment désaffecté pour des familles roms

La réquisition d'un bâtiment désaffecté pour des familles roms

Le Napoléon-Bonaparte de la SNCM rompt ses amarres

Le Napoléon-Bonaparte de la SNCM rompt ses amarres

Algarade 2013. Faut bien faire le buzz.

Algarade 2013. Faut bien faire le buzz.

Clash entre Samia Ghali et Michel Onfray chez SLT

Clash entre Samia Ghali et Michel Onfray chez SLT

Précédent

Suivant

Ça vous rend...