• Imprimer
  • A+
  • A-

Politique

Vases communicants

"Les universités d'été du FN à Marseille, un symbole fort"

A la mi-septembre, le parti de Marine Le Pen lancera la campagne nationale des municipales à Marseille. Entretien avec Nicolas Bay en charge de cette campagne pour les grandes villes.

Jea-Marie Leforestier

Partagez cet article

Marsactu : L'université d'été du Front national aura lieu les 14 et 15 septembre prochains. Pourquoi avoir choisi Marseille ?

Nicolas Bay : Les universités d'été 2013 seront un rendez-vous important dans l'optique des municipales. Venir à Marseille, c'est l'occasion de montrer que le Front national n'abandonne pas les grandes villes comme cela a été dit. Nous souhaitons incarner une alternative face à une UMP décrédibilisée au niveau national après le quinquennat Sarkozy comme au niveau local et un parti socialiste qui connaît un échec au gouvernement et qui, à Marseille, est englué dans les affaires. C'est aussi une ville où, après nos bons scores aux élections législatives, nous allons y aller dans la perspective de l'emporter ou tout au moins d'entrer massivement dans les conseils d'arrondissement et le conseil municipal. Un tel résultat serait un signal très fort pour montrer que nous pouvons accéder aux responsabilités.

Votre candidat Stéphane Ravier est moins médiatique, moins connu, que le député Gilbert Collard un temps pressenti pour la candidature. Avez-vous des regrets ?

Stéphane Ravier est un très bon candidat, il incarne la génération Marine Le Pen. Aux dernières législatives, il a réalisé 49 % des voix au second tour, soit notre deuxième meilleur score sur toute la France. A l'évidence, il peut encore davantage se révéler au cours de la campagne.

Dans Le Monde, vous déclariez qu'à Marseille, "les vases communicants entre UMP et FN sont plus forts qu'ailleurs". Une alliance est-elle envisageable ?

Il n'y aura pas d'alliance locale, pas plus qu'au niveau national. Il y a une fracture très, très forte entre la base et la tête de l'UMP. Aujourd'hui, une grosse majorité des militants de l'UMP - 65 % - sont favorables à un rapprochement entre nos deux partis : cela veut dire qu'ils partagent au moins en partie nos idées.

Mais comment cela se traduit-il ?

Il peut y avoir un dialogue avec la base, oui, et quand je dis la base, cela veut dire les militants mais aussi des cadres, des élus, des personnalités locales qui peuvent se rapprocher de nos idées. D'ailleurs, cela peut être valable avec des gens de droite comme de gauche.

Peut-on imaginer le FN comme une composante d'appoint dans une majorité avec l'UMP ?

On ne veut pas entrer dans des combinaisons politiciennes. Ce genre d'alliance, je vous le redis, est tout à fait exclu. En aucune façon, nous ne pouvons entrer dans cette configuration électorale.

La question se pose tout de même dans une région où la droite populaire est très forte...

Il n'est pas possible d'avoir une alliance avec une frange de l'UMP. La droite populaire n'a de cesse de dire qu'elle constitue une digue vis-à-vis du Front national. 

Stéphane Ravier a exprimé un discours un peu plus ouvert. Qui prend la décision finale ?

Nos candidats peuvent avoir des contacts avec des membres de l'UMP. Ils ont bien sûr leur mot à dire mais la décision, ce sera au bureau politique, à l'exécutif, à la présidente, de prendre la décision, surtout pour un enjeu aussi important.

Peut-on faire un score important sur les seuls thèmes de l'insécurité et du clientélisme ?

Un projet municipal est un projet global car il s'inscrira, deux ans après l'arrivée des socialistes au pouvoir, dans une dimension politique nationale. Mais il traitera de tous les aspects de vie municipale, de l'insécurité et du clientélisme bien sûr mais aussi du développement économique. C'est un projet national qui n'est pas encore arrêté et qui aura une coloration locale selon les villes.

Les gestions municipales du FN ont laissé des bilans particulièrement désastreux dans la région. Comment apparaître comme une force de gestion crédible ?

On parle de choses qui ont quinze ans. Je crois que le FN a considérablement gagné en crédibilité depuis lors. Et puis, il faut dire que le bilan est beaucoup moins mauvais qu'on ne l'a dit. Les impôts ont baissé, la sécurité a augmenté alors que tout le monde - l'État, les collectivités - avait la volonté de mettre en échec cette municipalité.

L'embûche principale du FN n'est-elle pas la faiblesse de ses forces militantes ?

La fédération des Bouches-du-Rhône est une des plus importantes de France. La section s'est renforcée depuis deux ans. Il est vrai qu'auparavant, le FN avait une faible base militante mais ce n'est plus le cas. Qui plus est, il y aura de nombreux déplacements, notamment de Marine Le Pen, à Marseille. Le fait qu'on y organise notre université d'été est un premier symbole fort.

Par Jean-Marie Leforestier, le 16 avril 2013

  • Imprimer
  • A+
  • A-

Ça vous rend...

Vos commentaires

25 commentaires
sur ""Les universités d'été du FN à Marseille, un symbole fort""

Félicien Leblanc, 30 juin 2013 à 15:47 min

Il aurait fallut étayer par des exemples précis l'assertion :" Les gestions municipales du FN ont laissé des bilans particulièrement désastreux dans la région. "

C'est Polemia qui dit que pour Toulon par exemple, la gestion du FN aurait mérité un triple A.

http://archives.polemia.com/article.php?id=4765

pierolito, 25 mai 2013 à 08:34 min

et elle est où la "démocratie" dans notre belle France ?....
les écolos : 2% 20 députés
le FN 18% et 2 députés
cherchez l'erreur ! si ce n'est la collusion d'une caste UMPS et leurs "alliés" pour se opartager le pouvoir et conserver leurs privilèges

Anonyme, 4 mai 2013 à 11:17 min

Ce que je vois c'est que la France est entrain de disparaître!
A qui la faute? pas au FN écarté dans une république bananière et anti démocratique, venez à la proportionnelle et vous verrez et puis si le FN est mauvais ce ne sera que pour 5 ou 6 ans, alors pourquoi pas tenter! On ne sait jamais , courage Français chômeurs!!

Céhère, 23 avril 2013 à 13:06 min

Au fait il y a l'université d’Été d'EELV aura lieu à Marseille également. C'est peut-être moins symbolique.

Electeur du 8e, 24 avril 2013 à 11:27 min

Vous avez raison (http://jde.eelv.fr/). On attend avec impatience que Marsactu nous fasse part de son entretien avec un responsable d'EELV.

MP, 23 avril 2013 à 11:19 min

Stéphane Ravier, il est curieux . dans le film sur la campagne des législatives ,il rentrait dans les magasins de Chateau-Gombert en disant" Bonjour Madame , c'est l'enculé..."
Cela m'a plongé dans des abimes de réflexion, sur son humour, son autocritique...?

Ben, 26 mai 2013 à 01:11 min

Admettons que vous n'ayez pas compris : dans ce film il venait de se faire traiter d'"enculé" - il en fait donc que reprendre ironiquement cette aimable épithète... Honte plutôt à ceux qui n'ont que l'injure haineuse à la bouche face à un candidat.

Anonyme, 23 avril 2013 à 12:27 min

... Ou un désir refoulé ?

Anonyme, 23 avril 2013 à 16:00 min

Tiens encore un homophobe.

Anonyme, 19 avril 2013 à 10:36 min

Pourquoi donner un espace d'expression au representant du Front National? Pourquoi lui poser des questions aussi techniques et chiantes, au lieu de lui mettre le nez dans la m... de son propre parti et de ses idees politiques? Pourquoi choisir l'entretien, plutot que l'enquete? Pourquoi, Marsactu, pourquoi?

Anonyme, 23 avril 2013 à 09:56 min

Ne vous inquiétez pas cher ami, 20% des électeurs de ce pays ont une représentation nationale de 2 députés
l'espace d'expression est bien distribué dans notre démocratie
Quant à la forme de l'article, peut être que tous les enqueteurs de marsactu sont trop occupés par Andrieux, guerini et consorts,
de vrais républicains ceux la...

Anonyme, 20 avril 2013 à 19:50 min

Tu veux peut-être lui mettre le nez dans la merde.
C'est bien, mais tu dois en avoir dans les yeux.,"de la merde".
Nous sommes tous dans la merde, je pense pas que le FN y soit pour quelque chose.
Et l'année prochaine il se pourrait bien qu'on en mange
le FN n'y sera toujours pour rien.
C'est beaucoup mieux Cahuzac, lui il nous emmerde carrément.

Jean-Marie LEFORESTIER, 19 avril 2013 à 11:03 min

Bonjour,
Dans la presse, il y a deux écoles. L'une d'elles consiste à ne pas donner la parole au Front national pour rentrer dans la perpétuelle accusation.
Personnellement et je crois pouvoir y associer la rédaction de Marsactu, je pense qu'on ne peut écarter un parti qui recueille un vote sur cinq lors des élections présidentielles.
L'enquête, nous la menons sur l'ensemble des formations politiques, FN compris.
Nous interrogeons ici la personne en charge de la stratégie de campagne pour les grandes villes, c'est la raison de ces questions techniques, comme vous dîtes (je veux bien entendre qu'elles puissent être chiantes à vos yeux). Mais elles ne sont pas que techniques. Si vous lisez entre les lignes, vous comprendrez que le FN n'entend pas proposer de projet municipal à proprement parler, ce qui peut poser question quand on postule à la gestion de la ville.
Par ailleurs, je crois aussi que le FN prospère sur la stratégie de victimisation. Les traiter comme les autres peut - et cela marche avec toutes les formations - permettre de souligner ses limites et, parfois (mais je vous assure que c'est assez souvent compliqué), de soulever des contradictions.
Aujourd'hui, le discours des leaders, de Ravier et de Le Pen en particulier, sont très normés et les dérapages que j'imagine vous voudriez nous voir dénoncer se font de moins en moins fréquents. Quand ils existent, nous ne manquons pas de les souligner.
Cette position, je l'entends, constitue un débat permanent. J'espère que ces quelques lignes vous auront permis de mieux comprendre notre démarche.
Cordialement,
JML

Anonyme, 20 avril 2013 à 12:11 min

Bonjour, merci de votre reponse. Je comprends mieux votre position, mais je continue a la trouver discutable. Je crois que le FN prospere sur la strategie de normalisation, que des interviews comme celle-ci entretiennent. Ce ne sont pas des derapages que j'espere voir denoncer. Ce sont les idees du FN, sa facon identitaire de voir la politique, son mepris des classes populaires, son impossibilite a formuler un programme politique ou economique. Et a mon avis, ce n'est pas en posant des questions techniques a un petit Eichmann tout gris qu'on fera avancer le debat. C'est en deconstruisant le discours des leaders frontistes, en montrant en quoi leurs idees sont soit debiles, soit dangereuses. (Au fait, ou sont les interviews des responsables de campagne des autres partis politiques? je viens d'ecumer la page politique de Marsactu et je ne les trouve pas.)

electeur 6e, 23 avril 2013 à 09:49 min

Les idées "débiles et dangereuses" ont fait 22% lors de la dernière élection présidentielle dans cette ville.
Y aurait il 22% d'abrutis ou de nazillons dans cette ville?
Conception étrange de la démocratie que la votre...
Heureusement que la proportionnelle n'existe pas dans notre république, vous ne dormiriez plus

Electeur du 8e, 23 avril 2013 à 10:14 min

La démocratie, c'est le droit pour les électeurs de voter pour des idées débiles et dangereuses. Et c'est aussi le droit pour les électeurs de considérer que la xénophobie, l'autoritarisme, le nationalisme et le protectionnisme, donc les idées du FHaine, sont des idées débiles et dangereuses.

Anonyme, 23 avril 2013 à 09:56 min

Abrutis et nazillons, c'est vous qui le dites. Je continue a penser que les idees du FN sont debiles (inapplicables, deconnectees des realites economiques et sociales) et dangereuses (elles attisent le racisme et la violence). Et il n'est pas antidemocratique de deplorer que nos compatriotes votent pour des idees violentes. Bien au contraire.

Anonyme, 20 avril 2013 à 12:19 min

Je viens de remarquer que l'interview fait 39% d'heureux parmi les lecteurs qui ont decide de cliquer apres leur lecture. Est-ce que le FN a envoye ses petit soldats cliquer sur le smiley? Ou bien un tiers des lecteurs de Marsactu sont-ils "heureux" que le FN ait choisi Marseille pour son universite d'ete?

zeimanolito, 19 avril 2013 à 09:35 min

@ Marseillais indigné
C'est très amusant cette énumération de déboires des municipalités FN... en plein débat sur la "moralisation"
Il est sur que la gauche marseillaise ou nationale est blanche comme neige
Quand à la droite... n'en parlons pas et à Marseille bonjour la gérontocratie

Electeur du 8e, 19 avril 2013 à 10:05 min

Cette énumération permet au moins de relativiser l'un des slogans du FHaine : "tête haute et mains propres", qui ne s'est guère vérifié sur le terrain. Et pour ce qui est de la gérontocratie, ce galopin de Jean-Marie a cédé les rênes de son parti à seulement 83 ans. Enfin, "cédé", mais pas trop quand même, les rênes restant dans la famille...

Marseillais indigné, 19 avril 2013 à 02:55 min

Pour Mémoire
Daniel Simonpieri est élu maire de la ville de Marignane en 1995 sous l'étiquette Front national, En 2001, il est réélu maire de Marignane Réélu conseiller général du canton de Marignane, en mars 2004 national, Daniel Simonpieri rejoint le groupe UMP-UDF et apparentés du conseil général des Bouches-du-Rhône. Le 9 novembre 2011, Daniel Simonpieri est condamné à un an de prison avec sursis dans un dossier de favoritisme, fausses factures et emploi fictif1 ainsi que cinq ans d'inégibilité2. Démis d'office de son mandat électif par le préfet, il a attaqué cette décision en justice, en vain. Par arrêt du 20 juin 2012 - N° 356865 - 3 le Conseil d’État a rejeté le recours de M. Daniel SIMONPIERI contre le jugement du Tribunal Administratif de Marseille validant l’arrêté du Préfet des Bouches du Rhône4.

Jean-Marie Le Chevallier est élu maire de Toulon lors des municipales de 1995, à la faveur d'une triangulaire contre un candidat UDF et contre un candidat PS, sous l'étiquette Front national.Jean-Marie Le Chevallier est condamné, le 19 janvier 2001, à un an de prison avec sursis et à 100 000 francs d'amende pour détournement de fonds publics et complicité d'abus de confiance, dans l'affaire de la Jeunesse toulonnaise, qui concernait la création d'un emploi fictif au sein d'une association para-municipale. Le 6 avril 2001, il est également condamné à un an de prison avec sursis, cinq ans d'inéligibilité et 30 000 francs d'amende, pour subornation de témoins, dans l'affaire Poulet-Dachary.

Question : Madame Le Pen siège-t-elle comme chef de l’opposition municipale à Henin Beaumont ?

Anonyme, 19 avril 2013 à 10:03 min

Heureusement que Cahuzac n'est pas FN
On réouvrait Cayenne pour lui

ALAIN PERSIA, 18 avril 2013 à 16:08 min

Il est certain que GAUDIN sera prêt à faire n'importe quoi pour conserver son trône jusqu'à 80 ans .
Déjà en 1986 il a été élu président de Région grâce aux voix du FN auquel il accorda dans la foulée des vice présidences.
Puis il a toujours eu pour coutume de recycler des élus ou ex élus du FN au sein de l'UMP.

julijo, 18 avril 2013 à 13:49 min

Pour les exemples de municipalités telles que Toulon ou Vitrolles, le FN n'a eu besoin de personne pour organiser des galères pas possibles...c'est vite oublier l'histoire.
Espérons qu'à Marseille les citoyens soient moins oublieux !
En même temps les citoyens votent, démocratiquement ; je n'ose imaginer les dégâts qui sont envisageables si le FN gagne quelques arrondissements...mais après tout ! les gens voteront....au vu des quelques rares élus qu'on peut croiser à la région, ou ailleurs ces quelques inquiétudes sont sérieuses !

Aux frontières du monde soviétique, 18 avril 2013 à 09:57 min

Sa mère ... (oui je sais, pas très constructif comme commentaire, mais c'est ce qui me vient à l'esprit, là de suite)

Déposer un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Votre commentaire : *

Suivez-nous

Jour après jour, restez connectés à Marsactu !

On en a parlé... le 24 octobre 2013

À la région, le budget baisse, la tension monte

À la région, le budget baisse, la tension monte

Demain sera présenté à la région un document d'orientation budgétaire bien vague. La raison ? Les socialistes sont contraints à de rudes négociations avec leurs partenaires écologistes et communistes. Des points de rupture persistent avec ...

Commentaires (12)25%

Garo Hovsepian : "Je suis le candidat légitime aux municipales dans le 13/14"

Garo Hovsepian : "Je suis le candidat légitime aux municipales dans le 13/14"

Le maire des 13e/14e s'insurge contre la tentative d'OPA de la part de Christophe Masse sur la tête de liste socialiste dans son secteur lors des prochaines municipales. Ce dernier dément, tout en affichant sa légitimité dans le même ...

Commentaires (30)26%

Sondage

Que faire de la Villa Méditerranée ?

Vos amis sur Facebook

On en a parlé... le 24 octobre 2013

En images

Dans la peau de Gandolfi, le plongeur de l'espace

Dans la peau de Gandolfi, le plongeur de l'espace

Laurence Bricteux fait goûter le code aux enfants

Laurence Bricteux fait goûter le code aux enfants

Sur les ports de Marseille, Réjane Lhote croque "la poésie du quotidien"

Sur les ports de Marseille, Réjane Lhote croque "la poésie du quotidien"

Moatti et ses méditerranéennes

Moatti et ses méditerranéennes

Anti-métropole : "C'est notre baroud d'honneur"

Anti-métropole : "C'est notre baroud d'honneur"

"Il y a une méconnaissance absolue de l'urbanité des quartiers nord"

"Il y a une méconnaissance absolue de l'urbanité des quartiers nord"

"IAM, c'est du rap de vieux, les gars, mettez vous ça dans la tête"

"IAM, c'est du rap de vieux, les gars, mettez vous ça dans la tête"

Exposition "Picasso céramiste et la Méditerranée"

Exposition "Picasso céramiste et la Méditerranée"

JR  met "un gros coup de colle" sur la Belle de Mai

JR met "un gros coup de colle" sur la Belle de Mai

Hassan Bitar, créateur du Souk des Sciences, invité du talk Marsactu

Hassan Bitar, créateur du Souk des Sciences, invité du talk Marsactu

Un politiste prévoit une alliance FN-UMP en conseil municipal

Un politiste prévoit une alliance FN-UMP en conseil municipal

Marseille, capitale de la rupture

Marseille, capitale de la rupture

Le FN défend le savon made in Marseille

Le FN défend le savon made in Marseille

Le Pen veut "créer la surprise" aux municipales

Le Pen veut "créer la surprise" aux municipales

Les images du quai transbordeur qui fera du Vieux Port un lac

Les images du quai transbordeur qui fera du Vieux Port un lac

Guy Teissier interpelle le Ministre de la mer sur le Parc National des Calanques

Guy Teissier interpelle le Ministre de la mer sur le Parc National des Calanques

Salon international de la croisière : "my english is very bad donc je vais continuer en français"

Salon international de la croisière : "my english is very bad donc je vais continuer en français"

La réquisition d'un bâtiment désaffecté pour des familles roms

La réquisition d'un bâtiment désaffecté pour des familles roms

Le Napoléon-Bonaparte de la SNCM rompt ses amarres

Le Napoléon-Bonaparte de la SNCM rompt ses amarres

Algarade 2013. Faut bien faire le buzz.

Algarade 2013. Faut bien faire le buzz.

Précédent

Suivant

Ça vous rend...