• Imprimer
  • A+
  • A-

Politique

La métropole Aix-Marseille-Provence penche à droite

Si la communauté urbaine de Marseille est désormais installée, avec Guy Teissier comme président, elle sera vite remplacée par la métropole Aix-Marseille-Provence. Répartition politique et par commune : on vous présente en trois graphes les rapports de force dans ce futur conseil de 238 élus.

Largement majoritaire à MPM, la droite sera aussi (théoriquement) aux commandes de la métropole

Largement majoritaire à MPM, la droite sera aussi (théoriquement) aux commandes de la métropole
MarsActu/Jean-Marie Leforestier

Partagez cet article

Marseille reste à droite. Aix aussi. Aubagne bascule, tout comme Salon, Châteauneuf-les-Martigues ou Cuges-les-Pins... Non content d'offrir une large majorité à Jean-Claude Gaudin, la vague bleue est aussi métropolitaine. Après quelques calculs casse-tête, voici la configuration de la future assemblée, où siègeront 239 élus à partir du 1er janvier 2016 :

En apparence, la lecture est simple : la droite disposera d'une marge de manœuvre plutôt confortable avec 135 sièges quand la majorité est à 120. Mais le jeu politique sera tout autre qu'une opposition droite/gauche, avec les 20 représentants marseillais du FN en embuscade. Le premier courant pourrait être en fait celui, très majoritaire, des élus qui se sont opposés à la mise en place de l'institution.

Ainsi, on imagine mal les 14 représentants de la droite aixoise autour d'une Maryse Joissains vent debout contre la métropole voter main dans la main avec les troupes de Jean-Claude Gaudin qui a favorisé le passage de la loi au Sénat. Du moins pas sans un accord politique solide sur les postes comme le fonctionnement. À MPM, Jean-Claude Gaudin a montré qu'il savait tordre une institution pour la rendre acceptable par tous, mais il aura face à lui autant de maires que d'élus marseillais, soucieux de préserver leurs prérogatives locales. En ce sens, il ne fait aucun doute que la répartition des sièges par commune offre une autre clé de lecture, complémentaire des étiquettes politiques.

De ce point de vue, le conseil métropolitain sera coupé en trois. Il y aura d'abord l'immense majorité des communes (83 sur 93), qui ne seront représentées que par un élu, leur maire. Viendra ensuite un club plus fermé de neuf villes "moyennes", totalisant 49 sièges ; puis Marseille, loin devant avec 107 sièges.

La configuration politique sera certainement un mélange des deux graphiques. Un "groupe des maires" - pour ne pas dire des anti-métropoles - pourrait par exemple émerger sur le modèle de celui des "indépendants" construit par Plan-de-Cuques et Marignane à la communauté urbaine de Marseille. S'il faudra forcément élire un président, on peut penser que celui-ci ne pourra pas se contenter de ce vote inaugural pour gouverner pendant 6 ans.

Cette répartition des sièges risque en tout cas d'alimenter le procès en gigantisme et en iniquité de la métropole. Dans une communauté urbaine ou d'agglomération, chaque commune se voit dotée de sièges proportionnellement à sa population. Mais comme l'application stricte de cette règle exclut les plus petites communes, la loi prévoit de leur distribuer un siège, au repêchage.

À la communauté urbaine de Marseille, cela donne une répartition plutôt équilibrée : seuls Ceyreste et Le Rove n'ont qu'un seul siège. Au Grand Lyon, la situation tend déjà vers une coupure entre les 15 communes dotées de plus d'un siège et les 43 uniquement représentées par leur maire. Mais la métropole Aix-Marseille-Provence, avec ses 1 830 000 habitants et ses 93 communes, accentue à l'extrême cet aspect. On l'a dit, 83 villes et villages n'auront qu'un seul siège.

Ce qui amène un autre effet pervers : la représentation proportionnelle est lissée. Pour obtenir plus d'un siège, le ticket d'entrée est fixé à 25 265 habitants, population de Miramas. En-dessous, tout le monde est logé à la même enseigne. Autrement dit, Gardanne, 20 473 habitants, disposeront d'autant de représentants que Cassis (7700 habitants) ou même Saint-Antonin-sur-Bayon (131). Concrètement, un habitant de cette dernière bourgade pèse autant que 150 Gardannais. Mais on n'a pas compté les chèvres.

Par Julien Vinzent, le 15 avril 2014

  • Imprimer
  • A+
  • A-

Ça vous rend...

Vos commentaires

79 commentaires
sur "La métropole Aix-Marseille-Provence penche à droite"

Guanfei, 19 avril 2014 à 21:29 min

Si elle pouvait basculer dans le fossé... Métropole, tu parles, tout es au service de Marseille, qui a la majorité des sièges et qui fera la loi. C'est pas une métropole, c'est une annexion des communes à Marseille. Et contre l'avis de tous.

Anonyme, 23 avril 2014 à 23:01 min

Avec 107 sièges sur 238, Marseille aurait la majorité ? C'est pas une démonstration, c'est un fantasme. Et contre l'arithmétique élémentaire.

Trésorier, 20 avril 2014 à 09:19 min

Guanfei,

contre l'avis de tous ??

Primo, l'organisation territoriale du pays dépend de l'Etat et donc du peuple français et de ses représentants, les parlementaires. Qui ont voté la loi.
Deuxio, la loi intervient car la situation actuelle est catastrophique. C'est par défaut que l'Etat a du intervenir.
Tertio, la situation actuelle est : absence de TCSP dans les quartiers périphériques de Marseille et dans les communes alentours. Ségrégation sociale et ethnique. Faible attractivité du territoire. Fort chômage malgré un faible taux d'activité. Très fortes recettes fiscales des EPCI à la con qui n'ont conduit à aucun TCSP (ou est passé l'argent ?). Métropole de fait, qui reste à concrétiser en termes administratifs. Etalement urbain. Dégradation des paysages, artificialisation des sols. Pollution, atmosphérique et embouteillages..... On continue comme ça ???
Quarto, que proposaient les anti métropole ??
Au début, certains niaient même l'existence de la métropole.
Ensuite, devant le ridicule de cette position, ils ont proposé un établissement de coopération. Bref, un truc pour que rien ne change.
On est en droit d'attendre des élus, anti ou pro métropole, à partir du moment ou la métropole existe dans les faits depuis longtemps, et désormais dans les textes, de proposer des projets métropolitains (hiérarchisation, analyse économique, financement, répartition 50/50 entre Marseille et les communes périphériques,...).
Il serait bon que la métropole gère toutes les compétences du CG 13 comme à Lyon et qu'il puisse coordonner ses transports avec les TER régionaux.
Se pose enfin, la question de la LGV Provence, qui doit libérer à terme la vieille ligne PLM entre Marseille et Toulon, pour y accroître la fréquence des TER (les TGV l'ayant libérée).

Julien VINZENT, 17 avril 2014 à 15:31 min

Bonjour à tous et en particulier à MG et Trésorier. Pour la clarté et la tenue des débats, merci d'éviter l'invective personnelle ou de s'étendre excessivement sur l'identité de tel ou tel commentateur. Merci.

MG, 17 avril 2014 à 11:07 min

Vous voulez le regard d'un marseillais sur la gestion publique de Marseille ? Lisez ça !

http://boulesteix.blog.lemonde.fr/2014/04/04/marseille/2/

Electeur du 8e, 17 avril 2014 à 11:31 min

Boulesteix, qui est dans la société civile l'un des principaux promoteurs de la métropole, appelé au secours par un opposant forcené à celle-ci... Bonjour la confusion mentale !

On peut aussi, avec le même Boulesteix, constater que "Mieux vaut dire des mensonges que de regarder la (triste) réalité…", comme il l'écrit ici : http://boulesteix.blog.lemonde.fr/2012/11/18/mieux-vaut-dire-des-mensong...

Marseil, 17 avril 2014 à 07:15 min

L'intérêt de la création de nouvelles structures, des communautés de communes aux métropoles en passant par les communautés urbaines, et sala suppression des autres échelons d'administration coûteux en pertes de temps et d'efficacité dans les décisions et directement par leurs effectifs pléthoriques.
Pour que le métropole fonctionnne, il faut dissoudre les communes et autres microstructures qui y figurent. Pour assurer un accès des citoyens, des bureau de proximité de l'administration de la métropole devraient convenir.

Trésorier, 17 avril 2014 à 07:35 min

Marseil,

il n'st pas prévu dans la loi de supprimer la commune. Les français y sont très attachés.Par contre, les communes d'une taille trop faible (500, 1 000, 2 000 habitants ?) n'ont pas trop d'intérêt en dehors de l'histoire.

leravidemilo, 17 avril 2014 à 00:16 min

gigantisme de l'institution,de services, de l'étendue de ses compétences,de l'échelle de ses jeux internes d'alliances politiciennes (meilleur vecteur pour l'exportation des meurs et mauvaises manières du defferisme,alors que sa seule limite historique était géograhique...),renforcement des clientélismes locaux en contre clientélismes défensifs (et donc légitimés),distorsion des représentativités,délégitimation conséquente de l'institution pour les populations et désertion renforcée des urnes,blocages et négociations de bouts de chandelles,crédibilité renforcée du tous pourris,baronnies et prises de pouvoir... un véritable crash pour la démocratie est au programme! 49% des élus pour Marseille et la majorité absolue pour son EPCI,championne toute catégorie des dysfonctionnements,gabégies,pas fini-parti,combines,népotismes,mauvaises gestions,clientélismes...Les félicitations et bons points au cancre de la classe,pas champion mais hors concours. Il faut arrêter ça d'urgence,s'il en est encore temps,décréter l'état d'urgence démocratique,refaire la loi aprés une large concertation démocratique et contre les Ayrault,Valls et Carlotti et autres tenants du désastres,n'agissant qu'en aveugles pour leurs intérêts politiciens fantasmés (ils ont maintenant perdu leurs barronnies rêvées du gross paris, de Lyon,de Dijon...) Guerini (ou son spectre) sont promis à un grand avenir. Cet authentique nuisible et fossoyeur de la démocratie est devenu le diable de chacun,allié,ami ou adversaire,permettant d'expliquer le moindre obstacle,d'accuser l'autre d'aller au sabbat,de jouer l'inquisiteur à bon prix. Plus généralement,libre à nous tous de bien vouloir croire,que ces élus à qui nous accordons une telle estime,vont pouvoir tenir dans ce pataquès que sera cette métropole,quelque chose qui ressemblerait plus à un dialogue que le langage de sourds et d'invective qu'elle vous fait tenir déjà à son propos!

Trésorier, 17 avril 2014 à 07:33 min

leravidemilo,

encore une fois, comme totalementridicule (MG ici),vous prenez une position de refus qui n'a plus lieu d'être. La métropole est votée et il convient de négocier les projets entre communes et avec le préfet Théry.

Par ailleurs, la métropole a été créée à l'origine à cause du bilan désastreux dans tous les domaines des EPCI à la con. Vous faites totalement l'impasse dessus.

MG, 17 avril 2014 à 10:11 min

Comme toi et tous les marseillais faite l'impasse sur l'incinérateur !! Deux poids deux mesures, Olivier ??

Tresorier, 17 avril 2014 à 12:11 min

Fredo, tu oublies un peu vite que tes copains inculpes ou condamnes Granie et Guerini etaient pour et n'ont retourne leur veste que pour des raisons politiques.....

MG, 17 avril 2014 à 10:31 min

Gaudin qui reçoit sa carte de membre d'honneur de FO des mains de Patrick Rué, ça ne te choque pas plus que ça ? Sylvie Andrieux condamnée pour détournement des subventions de la Région pour des assoc de quartier fictives, tu as déjà oublié ? Et si on parlait de l'information judiciaire concernant la gouvernance de la SEMA, dis-moi ?...
"la métropole a été créée à l'origine à cause du bilan désastreux dans tous les domaines des EPCI à la con."
MENSONGE !! La métropole faisait partie d'une stratégie de clientélisme d'Etat pour faire basculer la ville à gauche : "votez à gauche, et vous aurez votre empire colonial, votre L2, le métro vers les QN, le noeud de St Charles, etc) !... Le stratagème a échoué, et il y a de fortes chances que la métropole tombe aux oubliettes... Pour info, l'écotaxe aussi avait été votée, et voyez ce qu'il en reste aujourd'hui !...

Trésorier, 17 avril 2014 à 20:31 min

Fréd,

je reprend. Ca buggue !!!
Gaudin a été assez critiqué (à juste titre) pour cette carte.
Mme Andrieux n'est pas maire à Marseille. Elle a été condamnée en première instance (elle a fait appel) et ne devvait plus être élue, si elle avait un peu d'exigence morale.
La métropole a été votée et rentrera en fonction. Car elle est nécessaire pour rattraper le retard prix dans bien des domaines.
Pour l'écotaxe, elle réapparaitra d'une manière ou d'une autre pour le financement des transports en commun.

Tioneb, 22 avril 2014 à 18:32 min

Ma jolie Sylvie ? Exigences morales ? On plane...

Tresorier, 16 avril 2014 à 23:25 min

Frederic, quand on voit tous les elus et ex elus inculpes et condamnes que tu as soutenus (Tonon, Granie, Aicardi, Fontaine, Joissains, Guerini,...) au nom de ta haine des marseillais, ca laisse reveur sur tes notions de probite. Quand on connait ton metier, ca laisse aussi pantois.....

MG, 17 avril 2014 à 10:10 min

Et c'est un marseillais qui a élu un maire FN qui ose dire ça !! MDR...
Granié n'est plus élu nulle part, Tonon a été blanchi, Fontaine a été dégagé, et Guérini est un marseillais ! A part la mauvaise foi, tu sais faire autre chose ?

Tresorier, 17 avril 2014 à 18:06 min

Aucun maire de secteur ou central, partant ou elu, de Marseille inculpe ou condamne. Pas le cas de miult maires ou anciens maires des BDR......

Anonyme, 16 avril 2014 à 21:44 min

Après la métropole et ses investigations,je suggère de raser les villages,que la seule échelle soit la ville et l avantage de la concentration.
Un village de 131 hab,il faut l d'éclairer,le nettoyer,collecter ses ordures et ses minots pour les accompagner à la ville au lycée,assurer les secours ,tout çà sera vite trop cher vu d un bureau technocratique installé dans une tour d Euromediterranee.
La métropole c est aussi à terme la fin des "petits élus ",des sans étiquette,des non inscrits et l avènement du bi partisme.

N.S.A., 16 avril 2014 à 20:46 min

""Trésorier, 16 avril 2014 à 17:58 min: Tu veux qu'une commune de 130 hab soit autant représentée qu'une de 865 000 hab ???
La démocratie, c'est 1 électeur(rice) = 1 voix.""
ça c'est dans le cerveau des élus.il y a des petites communes avec de grandes surfaces cultivées, avec des élevages, pour nourrir les 865000 habitants: on partage le territoire, et les 130 habitants doivent être représenter.Bien sur il faut innover.

Anonyme, 22 avril 2014 à 18:36 min

C'était paraît-il pour ça que nous avons encore une Assemblée Nationale et un Sénat.

Tresorier, 17 avril 2014 à 14:02 min

NSA, tu as du rater tous tes cours sur la democratie. Les pres, les moutons et les cheminees ne votent pas. Les etres humains, oui. Et une personne = une voix depuis 1848 pour les hommes, depuis 1944 pour les deux sexes....

Anonyme, 22 avril 2014 à 18:43 min

Le Sénat, dont tu n'élis aucun membre directement, représente le territoire.

MG, 16 avril 2014 à 21:09 min

Bien dit ! Il y a aussi les zones d'activités, les sites industriels, les infrastructures portuaires, les pôles de compétitivité, bref, tout ce qui fait le dynamisme de la métropole, qui assurent la majeure partie du budget, et qui ne sont pas à Marseille !

Tresorier, 16 avril 2014 à 23:41 min

Le dynamisme local est desormais sur Marseille.

MG, 17 avril 2014 à 10:12 min

MDR !! Marseille n'abrite que deux pôles de compétitivité sur les 5 de l'espace métropolitain, et les marseillais osent encore la ramener !!

Tresorier, 17 avril 2014 à 13:50 min

Il est normal que le developpement economique et la metropolisation aient conduit notamment a un desserrement des activites marseillaises dans les communes de la peripherie.

Anonyme, 16 avril 2014 à 16:49 min

Bonjour,
Au regard des dernières populations municipales connues, le Conseil d'Aix-Marseille Métropole compterait 240 élus, dont 108 issus de la ville de Marseille.

Julien VINZENT, 17 avril 2014 à 11:39 min

Bonjour,
nos calculs se basent sur les populations 2011 (en vigueur depuis le 1er janvier 2014) qui donnaient déjà 239 élus au lieu de 238 prévus à l'origine. Mais peut-être avons nous commis une erreur quelque part. On va vérifier ça.

N.S.A., 16 avril 2014 à 17:49 min

Le désastre annoncé pour la dette.

Tresorier, 16 avril 2014 à 17:39 min

Donc 45% de representants pour 47,23% de la population......

Anonyme, 16 avril 2014 à 11:47 min

Encore quelques euros qui vont partir en fumée pour alimenter les cagnottes de tout ces élus qui ne vont pas manquer de s'attribuer quelques primes de représentation, à suivre...

N.S.A., 16 avril 2014 à 14:15 min

Chaque citoyen est représenté, dans la Métropole, par son maire qui a la gestion de la commune. Donc 1 élu par commune (et beaucoup d'économie).

Tresorier, 16 avril 2014 à 17:58 min

NSA,

Tu veux qu'une commune de 130 hab soit autant representee qu'une de 865 000 hab ???
La democratie, c'est 1 electeur(rice) = 1 voix.

MG, 16 avril 2014 à 21:05 min

Dans tes rêves, Olivier ! Ca devrait être : une commune = 1 voix !
Sauf si les marseillais cessent enfin de prendre le reste de la région pour leur tiroir-caisse, leur faire-valoir et leur POUBELLE !!
Pourquoi Marseille devrait-elle âvoir les pouvoir alors que la ville est le BOULET de la métropole à venir ? Les zones d'activités sont en pays d'Aix et à Aubagne, les zones industrielles sur l'étang de Berre, le vrai 1er port de France est à Fos... Vous avez quoi à Marseille, à part un port pour les touristes et un stade de foot refait deux fois en moins de 20 ans ?

Tresorier, 16 avril 2014 à 23:37 min

Fred, je sais que aixois tu ne supportes pas de venir travailler a Marseille et que tu as le regret de l'Ancien Regime. La democratie, c'est 1 personne = 1 voix, ne deplaise a tes vieux reflexes de petit hobereau aigri.....

Electeur du 8e, 16 avril 2014 à 21:51 min

Très belle démonstration de l'existence de fait de la métropole, avant même son existence de droit : tout cela forme un seul et unique bassin d'emploi. Merci MG !

Tresorier, 16 avril 2014 à 23:39 min

Par ses propres mouvements pendulaires (en voiture en bon khmer vert....), il participe lui meme de la formation de la metropole......

amateur éclairé, 16 avril 2014 à 11:46 min

il manque à cet article un "détail". Combien d'habitants un élu communautaire marseillais représente-t-il ?

Tresorier, 16 avril 2014 à 17:37 min

Le probleme ne se pose pas pour les grandes communes, mais surtout pour les petites. Ce qui souligne encore une fois l'aberration communale francaise. Les gens franchissent tous les jours sans s'en rendre compte ces frontieres d'un autre age.

MG, 16 avril 2014 à 13:13 min

Voici la réponse après un calcul rapide :
- Chaque élu marseillais va représenter en moyenne 8000 habitants;
- La représentation aixoise est portée à un élu pour 8500 habitants
- Pour Aubagne et Martigues, c'est 1 pour 9000 à 9500
- pour les communes à 4 élus, ça va de 1 pour 7500 à La Ciotat à 1 pour 10800 pour Istres et Salon
- pour Miramas, c'est 1 pour 13000
Les communes les moins bien représentées seront Gardanne, Allauch et Les Pennes-Mirabeau, leurs maires respectifs représenteront chacun plus de 20000 habitants...
- ensuite, sur les 80 communes restantes (chacune a un seul élu), les habitants de celles qui comptent moins de 7000 habitants n'auront pas à se plaindre; par contre, pour ceux des communes qui comptent plus de 10-12000 habitants, ça va être limite; entre les deux, c'est dans la moyenne...

amateur éclairé, 16 avril 2014 à 14:17 min

et la moyenne pour la métropole SVP ?

Anonyme, 16 avril 2014 à 15:44 min

Le calcul est facile : 238 élus pour une population totale de 1 831 500 habitants.

N.S.A., 16 avril 2014 à 11:23 min

""zaqsa2000, 16 avril 2014 à 10:50 min:La FRANCE dispose environ de 36000 communes!!!! Si chacune devait être représentée par un maire soit une voix......c'est impossible !!!!il faut donc réformer en profondeur C.Q.F.D.""
c'est possible, et c'est le but de la réforme.

MG, 16 avril 2014 à 10:59 min

"La proximité,la réactivité,le contact,la responsabilité,la colère,l amour,l entraide,l écoute,ne supportent pas le gigantisme."

Merci au bon sens d'un "Anonyme"...

Tresorier, 16 avril 2014 à 17:24 min

Totalement ridicule nous tessort l'antienne de la proximite !!!

On en a vu le resultat !!!

Clientelisme, magouilles, inefficacite, gabegie, .....

MG, 16 avril 2014 à 21:13 min

Olivier, je te rappelle humblement que Marseille détient les records absolus de "Clientélisme, magouilles, inefficacité, gabegie"... Alors sur ce chapitre, fais-toi oublier, c'est ce uqe toi et les marseillais avez de mieux à faire, surtout quand on a vu pour qui vous avez voté il y a 15 jours ! Marseille, la seule ville du 13 avec un maire FN !!! Même moi je n'en suis pas revenu...

Tresorier, 16 avril 2014 à 23:34 min

Fred, tu enfiles les mensonges a defaut d'argument.
Pas de maire central ou de secteur marseillais inculpe.
Pas le cas des Tonon, Belviso, Granie, Aicardi, Andreoni, Julien, Bernardini, Joissains, Maggi,...

Tu sembles avoir la moralite elastique. Grave pour un douanier !!!

MG, 17 avril 2014 à 10:17 min

Oui : à la place, vous avez un maire de secteur FN !!! Bravo...
Granié, Fontaine et Belviso ne sont plus élus, Tonon a été BLANCHI (mais tu ne dis que ce qui t'arrange), Bernardini a été soutenu par Gaudin (pro-annexion oblige)... Il ne reste plus grand-monde !
Pour un journaliste, tu as un sacré parti pris et une mauvaise foi digne d'un... Marseillais !

Tresorier, 17 avril 2014 à 12:22 min

Tu me diras que Ravier fait pale figure face aux propos et agissements de ta copine Joissains (toujours la meme haine de Marseille) qui parlait d'"invasion" et refoule les roms a coups de bulldozers.....

Déposer un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Votre commentaire : *

Suivez-nous

Jour après jour, restez connectés à Marsactu !

On en a parlé... le 24 octobre 2013

À la région, le budget baisse, la tension monte

À la région, le budget baisse, la tension monte

Demain sera présenté à la région un document d'orientation budgétaire bien vague. La raison ? Les socialistes sont contraints à de rudes négociations avec leurs partenaires écologistes et communistes. Des points de rupture persistent avec ...

Commentaires (12)25%

Garo Hovsepian : "Je suis le candidat légitime aux municipales dans le 13/14"

Garo Hovsepian : "Je suis le candidat légitime aux municipales dans le 13/14"

Le maire des 13e/14e s'insurge contre la tentative d'OPA de la part de Christophe Masse sur la tête de liste socialiste dans son secteur lors des prochaines municipales. Ce dernier dément, tout en affichant sa légitimité dans le même ...

Commentaires (30)26%

Sondage

Que faire de la Villa Méditerranée ?

Vos amis sur Facebook

On en a parlé... le 24 octobre 2013

En images

Dans la peau de Gandolfi, le plongeur de l'espace

Dans la peau de Gandolfi, le plongeur de l'espace

Laurence Bricteux fait goûter le code aux enfants

Laurence Bricteux fait goûter le code aux enfants

Sur les ports de Marseille, Réjane Lhote croque "la poésie du quotidien"

Sur les ports de Marseille, Réjane Lhote croque "la poésie du quotidien"

Moatti et ses méditerranéennes

Moatti et ses méditerranéennes

Anti-métropole : "C'est notre baroud d'honneur"

Anti-métropole : "C'est notre baroud d'honneur"

"Il y a une méconnaissance absolue de l'urbanité des quartiers nord"

"Il y a une méconnaissance absolue de l'urbanité des quartiers nord"

"IAM, c'est du rap de vieux, les gars, mettez vous ça dans la tête"

"IAM, c'est du rap de vieux, les gars, mettez vous ça dans la tête"

Exposition "Picasso céramiste et la Méditerranée"

Exposition "Picasso céramiste et la Méditerranée"

JR  met "un gros coup de colle" sur la Belle de Mai

JR met "un gros coup de colle" sur la Belle de Mai

Hassan Bitar, créateur du Souk des Sciences, invité du talk Marsactu

Hassan Bitar, créateur du Souk des Sciences, invité du talk Marsactu

Un politiste prévoit une alliance FN-UMP en conseil municipal

Un politiste prévoit une alliance FN-UMP en conseil municipal

Marseille, capitale de la rupture

Marseille, capitale de la rupture

Le FN défend le savon made in Marseille

Le FN défend le savon made in Marseille

Le Pen veut "créer la surprise" aux municipales

Le Pen veut "créer la surprise" aux municipales

Les images du quai transbordeur qui fera du Vieux Port un lac

Les images du quai transbordeur qui fera du Vieux Port un lac

Guy Teissier interpelle le Ministre de la mer sur le Parc National des Calanques

Guy Teissier interpelle le Ministre de la mer sur le Parc National des Calanques

Salon international de la croisière : "my english is very bad donc je vais continuer en français"

Salon international de la croisière : "my english is very bad donc je vais continuer en français"

La réquisition d'un bâtiment désaffecté pour des familles roms

La réquisition d'un bâtiment désaffecté pour des familles roms

Le Napoléon-Bonaparte de la SNCM rompt ses amarres

Le Napoléon-Bonaparte de la SNCM rompt ses amarres

Algarade 2013. Faut bien faire le buzz.

Algarade 2013. Faut bien faire le buzz.

Précédent

Suivant

Ça vous rend...