• Imprimer
  • A+
  • A-

Politique

Âge tendre et tête de bois

Carlotti descend à la capitale

La ministre Marie-Arlette Carlotti est désormais officiellement candidate à l'investiture socialiste pour les élections municipales. Retour sur le parcours de cette fille de militant, grandie dans le sérail socialiste qui se campe aujourd'hui en figure du renouveau.

MarsActu/Jean-Marie Leforestier

Partagez cet article

Marie-Arlette Carlotti a mis fin à un suspense qui n'en était pas un ce matin à la une de Métro. Elle s'est lancée dans la campagne municipale ce jeudi soir depuis un restaurant du Vieux-port. C'est le résultat d'une montée en puissance initiée depuis les cantonales de 2011. Sa stratégie de lancement de campagne résume à elle seule cette volonté de changement. Elle choisit Métro - un média populaire, gratuit, loin des médias locaux - et pose en ministre dans son bureau. Ce faisant, elle prend tout le monde de court et coupe l'herbe sous le pied de Patrick Mennucci qui lancera sa candidature le 8 avril. Retour sur l'histoire de ce changement d'image éclair, celui de la fille d'un militant socialiste, entrée à la Ville comme petite main au service du nettoiement puis au musée Cantini, avant de devenir secrétaire générale du groupe socialiste sous Gaston Defferre, qui se présente aujourd'hui en incarnation du renouveau au-dessus des guerres d'ego du PS 13.

Porte-parole de Jean-Noël Guérini lors des municipales de 2008, elle se fâche avec lui lorsqu'elle n'est pas reconduite comme députée européenne en 2009. Elle s'en détache définitivement à l'automne 2011 après l'avoir reconduit à son poste dans la foulée des cantonales, entraînant dans son sillage Janine Ecochard et Michel Pezet. Une dissidence qui jamais ne débouchera sur une réelle déstabilisation du président du conseil général. Marie-Arlette Carlotti tonne, tempête et c'est bien là le principal. Elle se positionne en première opposante de ce système qui l'a longtemps biberonné.

La voix de Marseille à Paris

Mac - son pseudonyme de va-t-en-guerre - trace désormais sa route sans se retourner. Désormais, ça passe ou ça casse. Quand Mennucci et Caselli se pressent dans les bras d'un DSK pas encore cramé, elle choisit François Hollande en fidèle de la Jospinie. Le Sofitel new-yorkais passe par là et l'élue voit arriver non sans délectation les ex soutiens locaux du patron du FMI dans le fan club du Corrézien. Leur champion élu président, c'est tout de même elle qui ira se faire "la voix de Marseille au conseil des ministres".

Ministre déléguée aux personnes handicapées, elle acquiert un rang et une visibilité un peu plus forte alors que se profile un dur combat aux législatives face à Renaud Muselier. Combat quitte ou double : si elle perd, en plus d'un 4e échec sur la route de l'Assemblée, elle devra quitter le gouvernement. Elle finit par l'emporter de haute lutte, conserve son poste et envoie son suppléant, Avi Assouly, au palais Bourbon. Elle se voit doter d'un porte-feuille bien plus exposé, celui de l'exclusion où elle se charge notamment des questions liées au RSA et à l'aide alimentaire.

Surtout, Marie-Arlette Carlotti, fidèle à ce qu'elle avait annoncé, se fait surtout la voix de Marseille. Surfant sur le plan Marshallayrault pour Marseille, elle est de tous les déplacements ministériels, de l'intérieur à la culture, quand bien même ceux-ci sont bien éloignés de ces compétences. Les ministres défilent, presque trop. Ces visites sans promesses finissent par agacer jusque dans son propre camp.

Alors, elle met le holà tout en prenant soin de se ménager une petite sortie médiatique chaque semaine dans sa ville, de préférence le lundi ou le vendredi quand le conseil des ministres ou les questions au gouvernement ne la retiennent pas à Paris. Et puis elle a toujours deux mandats à honorer. Conseillère régionale et générale, Marylise Lebranchu la fait asseoir à côté d'elle à la tribune lors de son discours à la région. Elle fustige le cumul des mandats suscitant le sourire jaune de sa voisine. Quelques mois plus tard, le budget de Michel Vauzelle voté, elle finit par lâcher ce mandat à la région.

Appuyée par l'Élysée

À Paris, Carlotti a su s'entourer créant au sein une forme de double pôle, l'un tourné vers Marseille, l'autre vers les affaires nationales, gouvernementales comme partisanes. Elle fait monter à la capitale Christophe Pierrel, l'ex membre de cabinet de Michel Vauzelle, comme chef de cabinet mais aussi Benoît Payan comme conseiller politique, un ancien très proche de Jean-Noël Guérini au CG, qui a fini par couper les ponts avec le patron du paquebot bleu. Parmi les recrues nationales, elle suscite la polémique en enrôlant le beau-fils de son mentor Lionel Jospin comme conseiller parlementaire.

Marie-Arlette Carlotti a désormais ses relais parisiens. Elle dit ne plus s'intéresser aux problèmes du parti socialiste des Bouches-du-Rhône en montant son association estampillée société civile, Marseille et moi et en proposant de "confronter et corriger son projet en allant à la rencontre des Marseillaises et des Marseillais". Pourtant, c'est bien elle qui, avec l'appui de l'Élysée pousse pour obtenir la mise sous tutelle de la fédération. Elle y voit la confirmation de ce qu'elle dénonce et en profite pour expliquer que des primaires sereines seront difficilement organisables à Marseille. Bien placée dans les sondages, elle sait qu'une désignation par Solférino devrait lui revenir, ce qu'elle glisse en mots choisis à Métro :

Je souhaiterais que l’on se range derrière le ou la mieux placé. A priori au vu des sondages, même si ce ne sont que des sondages et que je suis lucide, pour l'instant c'est moi.

En rompant avec Jean-Noël Guérini puis en pratiquant la politique de la chaise vide à Montgrand, Marie-Arlette Carlotti s'est attiré de tenaces inimitiés au sein de l'appareil local. Lors des dernières élections, Nathalie Pigamo qu'elle soutient ne recueille que 30 % des voix lors de l'élection du premier secrétaire : les militants ont préféré Jean-David Ciot. Ses troupes - on l'a vu lors des législatives - sont aujourd'hui disparates. On y retrouve d'un côté des déçus du guérinisme, de l'appareil comme des instances politiques, mais aussi de nombreux jeunes militants. Membres du MJS, ceux qu'elles nomment "mes bébés" sont avant tout d'anciens bébés Guérini, tout aussi dévoués à elle qu'ils l'étaient auparavant au patron du département. Leur secrétaire fédéral fait ainsi partie de son équipe à Paris et faisait ce matin encore le tour des happy few pour distribuer son livre profession de foi, paru le jour même de son annonce, loin de la tradition de neutralité dans les procédures de désignation internes au PS du mouvement des jeunes socialistes.

Elle se rêve en maire historique

C'est dans cette configuration que se présente la #TeamCarlotti à l'aune de cette campagne municipale. Certes le casting n'est pas encore fini. Dans sa logique de toucher directement les Marseillais, elle s'est entourée de stratèges du numérique - tout droit sortis de l'équipe de Marseille Provence 2013 - comme de personnalités de la société civile.

Le storytelling de la désormais candidate mène à cela : la rencontre entre une femme et sa ville. Lors du lancement officiel sur le Vieux-port, les élus avaient été black listés - seule Nathalie Pigamo a fait une courte apparition - pour préférer les soutiens de Marseille et moi ou du MJS. Pas envie "d'avoir que des vieux sur la photo", explique l'entourage de Mac. Cette rencontre, c'est aussi tout le sens de la belle histoire qu'elle raconte aujourd'hui dans son Marseille, ma capitale. Dans ce livre, elle se rêve un destin de maire historique, à la Defferre, "le despote éclairé", ou à la Gaudin, aujourd'hui usé.  Mais, pour celle qui avait claironné que les idées devaient précéder au combat des chefs, la lecture laisse sur sa faim. Et si la rupture sur la forme est claire notamment sur la dénonciation du système clientélaire, on peine à voir les orientations de fond. "On n'est pas dans ce temps politique", dirait son staff. Le Marseille de Carlotti est lui aussi victime du bashing des médias parisiens, on est parfois pauvre mais on y est bien grâce à "l'art de vivre marseillais". Et au final, sa définition du rôle du maire est bien classique et celle du pouvoir personnelle plus que collective.

Par Jean-Marie Leforestier, le 21 mars 2013

  • Imprimer
  • A+
  • A-

Ça vous rend...

Vos commentaires

81 commentaires
sur "Carlotti descend à la capitale"

injectable steroids for sale, 26 mars 2013 à 21:03 min

Aimé regarder cela, des choses très bien , l'apprécier . «Chaque fois que vous voulez épouser quelqu'un, aller déjeuner avec son ex-femme . " par Francis William Bourdillon . ;) ;)

Marie, 26 mars 2013 à 09:32 min

Merci d'avoir publié mon commentaire

Anonyme, 24 mars 2013 à 18:23 min

Mandrin...! 4 decennies,toujours pas compris.
La tutelle s'explique.

athe, 24 mars 2013 à 10:37 min

On pourra toujours reprocher à MAC de profiter de la situation actuelle, mais pas d'en être à l'origine. Reste alors la question ce qu'ils ont fait depuis le temps, les Menucci, Caselli, Pezet, Ghali, et autres. ... à part s'arranger, en profiter eux-même

savon de Marseille, 23 mars 2013 à 16:27 min

Cà devient un théâtre d'ombres : plus personne n'est en mesure de réaliser la vacuité de la situation politique à Marseille.

M.A CARLOTTI a agi avec perfidie, et en coulisse !
Pour l'avenir , çà ne présage rien de bon. Elle sera imprévisible, grâce à ses appuis de Matignon et de l' Elysée, tout lui sera permis.

MANDRIN, 23 mars 2013 à 10:36 min

il paraît que j'ai été mis sous tutelle par 30 camarades réunis à Paris, un soir de printemps, à la demande de marseillaises et marseillais sans doute hors du temps et de l'espace, qui esperent ainsi être adoubés par le haut faute d'être reconnus par le bas, vieux remake de taisez vous et laissez nous faire, sans doute un reste d'autogestion stalinien, une fois la stupeur passée vient l'amertume puis la colere car enfin tout un département est fustigé
et on pousse les socialistes à partir, à rendre leur carte.
décidément Aznavour doit être content, je me voyais déjà est la chanson préférée à Marseille, si les ambitions sont légitimes, les compétences sont nécessaires, le trvail indispensable.
à M.A Carlotti , je dirai qu'avez vous fait pour les handicapés et leurs familles, combien de places dégagées, combien d'amendements Creton encore dans les IME, quelles applications effectives de la loi Chirac de 2005 en matiere d'accessibilité et d'insertion dans l'emploi, audelà du discours ,il y a la réalité, rien ne bouge, circulez il ya rien à voir, heureusement Valérie Triweiler a une action dans ce secteur,tant mieux.
Pour Marseille la machine à perdre est en place et sans primaires ce serait un désastre, on va vérifier qui représente quoi, ensuite cela sera plus simple, les ministres passent, les problemes restent
à ce stade, je me sens méprisé, moi qui me bat depuis 4 décénnies pour le socialisme, je demande du respect à défaut de reconnaissance, je nous souhaiye bonne chance car sinon les populistes vont s'installer de maniere durable, je ne tape pas sur les élus qui sont face aux tribunaux,ce qui me choque c'est le peu de solidarité à leur égard, je l'ai trop vu depuis 20ans, si nous n'avons pas de sursaut nous irons dans les poubelles de l'histoire

cg, 23 mars 2013 à 12:24 min

MAC ne fait pas rêver mais elle est nettement au dessus du niveau politique marseillais , ce qui n'est pas très difficile...et effectivement, elle est la seule à ne pas être ( pas encore ?) poursuivie ou cernée par la justice..on peut s'attendre dans les semaines qui viennent à de sérieux règlements de comptes et les dossiers persos vont sortir des tiroirs...elle embauche qui elle veut, qui elle peut...non, elle n'est pas vulgaire ..elle a même la classe à côté de Mennucci ,Guerini et leurs comparses...qu'on le veuille ou non, elle apporte un vent nouveau , il y a des électeurs de droite , des femmes , qui vont voter pour elle ...elle est un contre-poids nécessaire à toutes ces grotesques candidatures du ps , à Ravier et à Tapie...Marseille mérite mieux mais il n'y a personne ! pour l'instant ,elle n'a pas de programme et peu d'idées..son discours est un patchwork de citations recyclées à la provenance hétéroclite...mais elle a du courage et elle se bagarre, qui fait mieux ???

athe, 23 mars 2013 à 13:09 min

Rien à rajouter... à part peut-être que le "programme" des autres est au moins aussi flou. Et que, sincèrement, je ne connais personne - ni au niveau local, ni au niveau national - qui me ferait rêver.

Brochette, 23 mars 2013 à 08:44 min

J'adore votre sous-titre : "âge tendre et tête de bois!!!!!" Ça représente tellement de choses! La croisière s'amuse avec des personnes très âgées, qui sentent la laque et la poudre ( et un peu le formol) et des vieux chanteurs qui font le spectacle... Théâtre d'aujourd'hui, avec des reliques d'un autre temps. Bravo pour le sous-titre!! Excellent!

en colère, 22 mars 2013 à 23:17 min

elle a embauche les petits jeunes du MJS ... qui sont tous à sa botte ... clientélisme quand tu nous tiens ... elle a voté JNG en 2011 lors de l'election à la Présidence ... elle a piégé Michel PEZET lors de l'election à la Mairie de Marseille contre Vigouroux et' en est fière... et Pezet peu rancunier qui espère toujours la Présidence du CG est à sa botte aussi .....elle a écrasé comme des m....s ceux qui la soutenaient il y a encore 3 ans au congrés de Reims ... car il ne "lui servaient à rien " ... elle est vulgaire ... c'est la Morano du PS Marseillais ... la seule chose qu'elle a pour elle .. pour le moement .. c'est qu'elle n'est pas poursuivie par la justice ... c'est déjà ça ...

en colère, 22 mars 2013 à 23:17 min

elle a embauche les petits jeunes du MJS ... qui sont tous à sa botte ... clientélisme quand tu nous tiens ... elle a voté JNG en 2011 lors de l'election à la Présidence ... elle a piégé Michel PEZET lors de l'election à la Mairie de Marseille contre Vigouroux et' en est fière... et Pezet peu rancunier qui espère toujours la Présidence du CG est à sa botte aussi .....elle a écrasé comme des m....s ceux qui la soutenaient il y a encore 3 ans au congrés de Reims ... car il ne "lui servaient à rien " ... elle est vulgaire ... c'est la Morano du PS Marseillais ... la seule chose qu'elle a pour elle .. pour le moement .. c'est qu'elle n'est pas poursuivie par la justice ... c'est déjà ça ...

Marcel et son orchestre, 22 mars 2013 à 20:35 min

Pour les déformateurs de réalités intéressés, une mise au point s'impose.

Sur carlotti2014, rubrique foire aux questions :

Marie-Arlette Carlotti n’a pas peur du vote des Marseillais et l’a montré à plusieurs reprises en se présentant dans des circonscriptions difficiles. Elle connait cependant les turpitudes de la fédération socialiste et sait qu’une primaire peut se transformer en une machine à perdre. Elle a toujours prôné le rassemblement et continue à le faire pour les élections municipales de mars 2014. Si aucun candidat n’émerge naturellement elle est évidemment prête à participer à des primaires citoyenne à la seule condition que cette élection soit irréprochable et transparente. Elle a d’ailleurs réaffirmé cette position dans son interview à France 3 le 21 mars dernier.

Anonyme, 23 mars 2013 à 08:31 min

Oui oui Marcel, et la marmotte met toujours le chocolat dans le papier?

Anonyme, 23 mars 2013 à 08:31 min

Oui oui Marcel, et la marmotte met toujours le chocolat dans le papier?

savon de Marseille, 22 mars 2013 à 22:01 min

Tu as un excellent pseudo! bravo.
Très marrant !
Très adapté pour animer la campagne 2014 à Marseille : beaucoup d'instruments .. à vent (CARLOTTI ?) , beaucoup de percussions (GUERINI ?) et beaucoup de cuivres (CASELLI ?)

M34, 22 mars 2013 à 18:09 min

Je serai la première et sans primaire !!!

Tresorier, 22 mars 2013 à 17:52 min

La honte ne tue helas pas nos politiques !!!! Sinon, ils et elles auraient plus de respect de la collectivite publique, des citiyens et de leurs droits !!!!

Vu le bilan nullissime de Mme Carlotti au CG et au gouvernement, je ne vois aucune raison a sa candidature .....
Elle doit manquer d'indemnites. Pas autre explication.

Anonyme, 22 mars 2013 à 17:40 min

Mais il n'y aura pas de Primaires! MAC a dû dealer la tête de liste en vendant un ministère à Mennucci qui ne pourra pas refuser et abandonnera Marseille et les Marseillais sans scrupule. Quant à Caselli, ils lui offriront l'humiliante place de n°2 de la liste et la promesse de la présidence de la Métropole. Ghali sera reléguée n°3 avec un petit cadeau bonux. Et hop! Voila comment, aux grands fais des contribuables et des électeurs, on aura volé le droit de choisir aux militants et le droit de voter intelligemment aux électeurs.

savon de Marseille, 22 mars 2013 à 22:07 min

Ton argumentaire tient la route . C'est pas idiot du tout.

prometheus, 24 mars 2013 à 09:18 min

Je dirais même plus c'est pas idiot du tout !

Anonyme, 22 mars 2013 à 16:10 min

Ça fait un peu tentative de putsch cette déclaration de candidature de Carlotti.
Elle espère que les autres vont se laisser faire ?

Remi13004, 22 mars 2013 à 17:26 min

J'ai bien l'impression, mais je ne pense pas que Menucci ou Caselli la laisse faire ! Surtout que y'a Galhi en embuscade ! J'ai bien peur qu'un gros clash arrive entre tout ces candidats !

Remi13004, 22 mars 2013 à 17:26 min

J'ai bien l'impression, mais je ne pense pas que Menucci ou Caselli la laisse faire ! Surtout que y'a Galhi en embuscade ! J'ai bien peur qu'un gros clash arrive entre tout ces candidats !

M34, 22 mars 2013 à 14:34 min

Qu'elle passe donc devant des primaires
à moins qu'elle n'ait peur de ses amis !!!

Anonyme, 22 mars 2013 à 12:28 min

Le jeune asiatique lui offre une rose et elle recherche la photo ou la caméra car voyez son regard fixé non sur le jeune homme mais en biais vers qq'un sur sa droite .. quand on est imbu de soi , c'est ainsi mais bon ! j'ai qque chose à lui demander en urgence : on verra si elle sera à l'écoute ou pas ! la suite à plus tard

prometheus, 22 mars 2013 à 20:31 min

Bravo à vous tous ! En lisant le commentaire et les réponses à @Anonyme, je vois effectivement que vous êtes tous français. La preuve vous faites tous des tropismes franchouillards... Élever le débat svp ! Et ne répondez pas àcelui qui se veut anonyme car il n'assume pas ses propos. Quant à Carlotti, je l'ai connu lorsqu'elle suivait GUERINI tel son ombre pour pouvoir être dans la photo au journal le lendemain. Et encore une héritière de DEFERRE. Marseille aura un avenir lorsque nos élus sortiront du DEFFERISME de droite comme de gauche.

Le jeune asiatique , 22 mars 2013 à 19:36 min

Le jeune asiatique a un prénom déjà il s'appelle Fabio , il a sa carte d'identité française ( je vous la montre si vous le souhaitez ) , et non ce n'est pas moi qui lui offre la rose , c'est la jeune fille à ma droite , malgres mes yeux bridé je pense avoir eut une meilleure vue que vous tous !

Anonyme, 24 mars 2013 à 16:59 min

Ravi d'apprendre que vous vous appelez Fabio et que vous êtes français.
Mais vous auriez pu vous appeler autrement, et ne pas être français, vous restez de toutes façons totalement craquant. Je vote pour vous, adhère au fan-club, et rêve comme tous les fans de passer un moment avec vous... ;-P

Jean-Marie LEFORESTIER, 22 mars 2013 à 16:31 min

Regardez la photo de une. Elle regarde une autre jeune militante.

Ulysse, 22 mars 2013 à 13:22 min

"Le jeune asiatique" pourquoi ce besoin de préciser ? C'est un jeune tout simplement, aussi français que vous et moi

Anonyme, 22 mars 2013 à 13:02 min

sauf que ce n'est pas du tout le jeune asiatique qui lui a offert la rose... vous commentez un plan très serré et en faites la légende..

Anonyme, 22 mars 2013 à 12:17 min

j'ai quand même le sentiment que c'est la plus intègre et la moins pire de tous

Anonyme, 22 mars 2013 à 12:16 min

je l'ai écoutée un moment hier après midi ...peu de monde pour écouter un discours calqué sur ceux de Hollande aux présidentielles." Moi et moi et plus de magouilles ni de passe droits, justice, emplois ( pas fictifs ) et patin couffin ..."Le problème c'est qu'on a cessé d'y croire !

demosthène, 22 mars 2013 à 11:46 min

Mac est entouré de jeunes et c'est tant mieux.. Oui tout le monde a biberonné des années au guérinisme, oui tout le monde s'est accommodé du système tant qu'il pouvait conduire à des victoires électorales, oui le socialisme de conviction n'a pas étouffé les uns et les autres et tout le monde peut se sentir redevable de ce passé. Pour autant Mac ne traîne pas d'affaires, elle n'est pas plus pas moins clientéliste que les autres, ce n'est pas elle seule qui peut changer 50 ans de pratique... Mais elle a une vraie énergie pour tourner cette page... Et elle aPour moi elle est la seule qui incarne la rupture et le courage et

Anonyme, 22 mars 2013 à 16:23 min

Ah, c'est donc vous les "stratèges du numérique" ...

Anonyme, 22 mars 2013 à 12:04 min

Entierement d'accord avec vous! Je vous invite a lire le "elle" du jour... A en croire ses dires, c'est la SEULE a pouvoir arrêter les passes droit. Soit elle y croit et les bras m'en tombent, soit elle prend tous les marseillais pour des abrutis... J'ai ma petite idée...

pique boufigue, 22 mars 2013 à 09:42 min

bien sur elle va nous promettre ,la propreté de Marseille en 6 mois on a déjà donné,bien sur quelle s est battu pour garder sa place de ministre,il faudrais etre idiot pour la laisser voyer le cahuzar il en a pleurer,pauvre France.

stoplanguedebois, 22 mars 2013 à 08:42 min

elle a montré qu'elle ne manquait pas de courage en allant se présenter contre Muselier à la législatives en sachant que si elle perdait elle ne serait plus ministre; si elle avait voulu "pantoufler" c'est ce qu'elle aurait fait. C'est à l'évidence une femme de conviction et de courage, n'en déplaise aux grincheux....

MP, 22 mars 2013 à 08:38 min

Oui, elle a travaillé au Musée Cantini pour financer ses études de droit. Son capital sympathie à Marseille , il est surtout chez les femmes où elle a animé beaucoup de débats et soutenu des revendications.
Au point de vue politique , elle était déjà un peu dans l'opposition à la fédération en soutenant JP.Chevènement. Elle est dans la continuité de ses actions. Pas de lézard.

Pascalou, 22 mars 2013 à 08:10 min

Une Socialiste de la région pas inquiétée par la Justice... Miraculo !

Pas de primaire, allez il faut foncer vite avant qu'elle soit rattrapée elle aussi...

Républiquemonamour, 22 mars 2013 à 06:26 min

Carlotti a peur. Peur des primaires parce qu'elle sait qu'elle va perdre. Elle n'a que son titre de ministre quand les autres ont l'experience du terrain, je me régale d'avance de la voir s'échouer. Mais c'est surtout l'avenir de ses bébés clientélistes, peut être retournerons t-il voir ce cher Jean Noel à moins qu'ils soit condamné d'ici là

savon de Marseille, 22 mars 2013 à 03:07 min

Son site vaut le détour: pour voir le niveau.

Beaucoup d'égo.
Des articles aussi plats comme la Belgique.
Femme d'appareil.
Certains internautes ont une meilleure plume qu'elle... et ont même plus d'idées.

http://www.macarlotti.com/

Républiqemonamour, 22 mars 2013 à 06:28 min

Vu sa capacité à s'entourer de personnes correcte, j'imagine que son responsable de site doit être à sa mesure : PITOYABLE. J'ai déjà hate de la combattre sur le terrain. MIAM

Donny Donowitz, 22 mars 2013 à 13:37 min

Cher republiquemonamour,
Au plaisir de vous retrouver "sur le terrain".
Et pour apporter un semblant de modestie à votre envolée lyrique, je vous rappelle ce vieil adage qui dit : "quand on pisse dans son froc, on n'a pas chaud très longtemps".
Cordialement.

Remi13004, 22 mars 2013 à 17:31 min

En même temps @Républiquemonamour n'est pas si loin de la vérité me semble t-il. En tant que citoyen de l'arrondissement, je ne l'ai que très peu vu durant sa camapagne, et elle est trop novice dans la politique sur l'échelle municipale. Elle à la côte auprès des femmes, mais cela suffira-t-il ?

Remi13004, 22 mars 2013 à 17:31 min

En même temps @Républiquemonamour n'est pas si loin de la vérité me semble t-il. En tant que citoyen de l'arrondissement, je ne l'ai que très peu vu durant sa camapagne, et elle est trop novice dans la politique sur l'échelle municipale. Elle à la côte auprès des femmes, mais cela suffira-t-il ?

Flop, 21 mars 2013 à 23:55 min

Très bon article! Au vu des commentaires: certains le trouve pro Carlotti, d'autres anti... Il est juste fidèle a une réalité. Et pour boucler la boucle, le top aurait été de préciser les emplois de "ses bébés" du MJS... Si si, ça vaut le coup! Un pedigree hors pair pour chacun d'entre eux..! La fin du clientélisme? Ahahaha. Vivement les primaires!!

Républiquemonamour, 22 mars 2013 à 06:19 min

Un cadre local de l'UMP m'a dit qu'ils étaient soit dans son cabinet soit attaché parlementaires d'Assouly l'incapable.Ca combat le guérinisme et le clientélisme qui va avec, mais au fond voilà ce que l'on trouve ! DU PURE DEMAGOGUE ! Chassez le naturel et il revient au galop !

poalagratter13, 22 mars 2013 à 17:55 min

alors, si c'est un cadre local de l'UMP qui vous l'a dit c'est que ça doit être vrai

Anonyme, 21 mars 2013 à 23:54 min

Le conseiller politique de Mac c est benoît Payan?!
Celui que tout Marseille voyait par exemple un jour diner avec Alexandre Guerini comme deux frères....et le lendemain tenir le crachoir a jean Noël Guerini dans son bureau ou dans sa voiture....?!
Elle est belle la Mac! Elle est vraiment à l'ancienne...

Déposer un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Votre commentaire : *

Suivez-nous

Jour après jour, restez connectés à Marsactu !

On en a parlé... le 20 décembre 2013

Métropole : l'épineuse question de la gestion de l'urbanisme

Métropole : l'épineuse question de la gestion de l'urbanisme

Point d'achoppement des négociations de la future métropole, la question de l'aménagement du territoire devrait faire l'objet de discussion entre pro et anti métropole. Marylise Lebranchu, la ministre en charge du dossier espère ...

Commentaires (9)36%

Au conseil général, Jean-Noël Guérini toujours en liberté

Au conseil général, Jean-Noël Guérini toujours en liberté

Lors de la dernière séance plénière du conseil général, Jean-Noël Guérini a une nouvelle fois réuni une majorité pour adopter le budget 2014. A la tête d'une institution au budget de 2,5 milliards, le président évoque les dossiers chauds du ...

Commentaires (32)36%

Sondage

Que faire de la Villa Méditerranée ?

Vos amis sur Facebook

On en a parlé... le 20 décembre 2013

En images

Dans la peau de Gandolfi, le plongeur de l'espace

Dans la peau de Gandolfi, le plongeur de l'espace

Laurence Bricteux fait goûter le code aux enfants

Laurence Bricteux fait goûter le code aux enfants

Sur les ports de Marseille, Réjane Lhote croque "la poésie du quotidien"

Sur les ports de Marseille, Réjane Lhote croque "la poésie du quotidien"

Moatti et ses méditerranéennes

Moatti et ses méditerranéennes

Anti-métropole : "C'est notre baroud d'honneur"

Anti-métropole : "C'est notre baroud d'honneur"

"Il y a une méconnaissance absolue de l'urbanité des quartiers nord"

"Il y a une méconnaissance absolue de l'urbanité des quartiers nord"

"IAM, c'est du rap de vieux, les gars, mettez vous ça dans la tête"

"IAM, c'est du rap de vieux, les gars, mettez vous ça dans la tête"

Exposition "Picasso céramiste et la Méditerranée"

Exposition "Picasso céramiste et la Méditerranée"

JR  met "un gros coup de colle" sur la Belle de Mai

JR met "un gros coup de colle" sur la Belle de Mai

Hassan Bitar, créateur du Souk des Sciences, invité du talk Marsactu

Hassan Bitar, créateur du Souk des Sciences, invité du talk Marsactu

Un politiste prévoit une alliance FN-UMP en conseil municipal

Un politiste prévoit une alliance FN-UMP en conseil municipal

Marseille, capitale de la rupture

Marseille, capitale de la rupture

Le FN défend le savon made in Marseille

Le FN défend le savon made in Marseille

Le Pen veut "créer la surprise" aux municipales

Le Pen veut "créer la surprise" aux municipales

Les images du quai transbordeur qui fera du Vieux Port un lac

Les images du quai transbordeur qui fera du Vieux Port un lac

Guy Teissier interpelle le Ministre de la mer sur le Parc National des Calanques

Guy Teissier interpelle le Ministre de la mer sur le Parc National des Calanques

Salon international de la croisière : "my english is very bad donc je vais continuer en français"

Salon international de la croisière : "my english is very bad donc je vais continuer en français"

La réquisition d'un bâtiment désaffecté pour des familles roms

La réquisition d'un bâtiment désaffecté pour des familles roms

Le Napoléon-Bonaparte de la SNCM rompt ses amarres

Le Napoléon-Bonaparte de la SNCM rompt ses amarres

Algarade 2013. Faut bien faire le buzz.

Algarade 2013. Faut bien faire le buzz.

Précédent

Suivant

Ça vous rend...