• Imprimer
  • A+
  • A-

Environnement

Classico

Transports : les milliards du Grand Paris passent mal à Marseille

D'abord sur les réseaux sociaux puis par voie de communiqué, les élus locaux montent au front pour dénoncer l'inégalité de traitement entre Paris et les grandes villes de France. Ils comparent les sommes débloquées pour l'amélioration des transports autour de la capitale et l'absence de perspective pour le réseau de la métropole marseillaise.

MarsActu

Partagez cet article

Mercredi, en conseil des ministres, Jean-Marc Ayrault a donné le coup d'envoi du "Nouveau Grand Paris", qui "ne se fera pas sans un programme d’investissements historique en matière de transports". Lequel "coûtera beaucoup plus cher que ce qui avait été annoncé par le précédent gouvernement : 29,5 milliards d'euros au lieu de 20 milliards". Gloups.

Ce tweet grinçant du vice-président du conseil régional chargé des transports l'illustre bien : certains élus locaux ont du mal à voir passer le train des 200 km de métro du Grand Paris express, et surtout les milliards d'euros apportés par l'État à cette opération. Toujours chez Europe Ecologie-Les Verts, le président de la RTM Karim Zéribi se dit "scandalisé. Avec seulement 3 à 5 milliards d'euros on métamorphoserait Marseille et ses environs".

"Mais que font donc les Mennucci Carlotti Caselli et consorts pour que le gouvernement aide enfin Marseille ?", a lancé sur Facebook Yves Moraine le président du groupe UMP au conseil municipal, jamais avare d'une pique pour les candidats à la primaire socialiste. Pour l'instant, de ceux-là, seule la sénatrice socialiste Samia Ghali a réagi, avec un communiqué acerbe diffusé ce matin :

Nous avons à Marseille, 2 malheureuses lignes de métro qui ne font que 12 kilomètres et un tramway qui ne dessert que le  centre ville. Notre retard est considérable. Nous avons besoin nous aussi d’un engagement financier fort de l’Etat au travers d’un « Plan pluriannuel de développement des transports collectifs en site propre » pour Marseille.

Le constat n'est pas nouveau - et avait motivé un coup de gueule sur Marsactu de Fabien Pécot - mais la maire du 15/16 ne manque pas de relever que le gouvernement a depuis tenu un comité interministériel pour Marseille, le 6 septembre dernier. Lequel était particulièrement maigre en la matière, avec principalement la promesse de pouvoir concourir, comme toutes les villes, au futur 3e appel à projet de l'État.

Une lacune soulignée par de nombreux opposants au projet de métropole comme seule perspective d'amélioration des transports. Dans la foulée de Samia Ghali, un autre sénateur, l'UMP Bruno Gilles, y est allé de son communiqué dénonçant un "deux poids deux mesures", oubliant que le gouvernement actuel ne fait que reprendre le projet laissé par le précédent. En tout cas, cela ne semble pour l'instant pas émouvoir la ministre de l'Égalité des territoires Cécile Duflot, interpellée par Sophie Camard, une camarade Europe Ecologie-Les Verts (encore) :

Argument contredit par les 4 milliards d'euros injectés par l'État en 2010 dans la société ad hoc chargée des travaux du supermétro et les nouvelles pistes de financement évoquées pour boucler le budget (reversement de taxes, augmentation des amendes de stationnement pour aider les collectivités...). Mais de toute façon, Cécile Duflot avait fermé le ban :

C'est vrai : avec environ 160 millions de voyageurs par an, la ligne B égale l'ensemble du réseau de la RTM. Mais combien de "métropolitains" marseillais coincés dans leur voiture faute de mieux ?

Par Julien Vinzent, le 7 mars 2013

  • Imprimer
  • A+
  • A-

Ça vous rend...

Vos commentaires

50 commentaires
sur "Transports : les milliards du Grand Paris passent mal à Marseille"

poux, 13 novembre 2013 à 09:47 min

jeanfrancoispoux.free.fr/marseille/projet/rer marseille

Pour une gare TER souterraine à Marseille, pas une gare LGV

Electeur du 8e, 11 mars 2013 à 10:43 min

Pour ceux que la question des transports passionne, un mémoire intéressant à ce sujet, réalisé en 2008 : http://www.metropolisation-mediterranee.equipement.gouv.fr/la-nouvelle-g...

Il y a même le rappel, page 129, d'un schéma de "RER" élaboré par l'AGAM

Tresorier, 14 mars 2013 à 23:11 min

Electeur du 8eme,

j'ai lu le mémoire. Je suis surpris de la note 17/20 pour un contenu assez moyen, qui pousse des portes ouvertes.

Parler de métropole et de transports sans insister sur l'urbanisme horizontal développé depuis 40 ans par l'Etat, les EPCI à la con avec la bagnole, c'est un peu surprenant.

Proposer une métropole des transports, ou un syndicat mixte des transports sans intégrer la planification urbaine, c'est absurde.

A vouloir ménager la chèvre (les EPCI à la con et le CG) et le chou (Marseille et les métropolitains), on finit par proposer un projet mou, sans envergure, sans ambition.

Electeur du 8e, 18 mars 2013 à 19:07 min

Vous soulevez des points évidemment tout à fait justifiés (et par ailleurs, j'aime bien votre expression "EPCI à la con"), mais je tiens à vous indiquer que je ne suis pas l'auteur de la note de ce rapport... dont je reconnais l'intérêt des analyses et des propositions, mais aussi les limites. Des limites qui trouvent peut-être en partie leur origine dans l'identité de celui qui a "commandé" ce travail : si vous avez lu les remerciements, vous en avez vu un adressé à M. Bourdarel ("pour m’avoir fait confiance dans cette passionnante mission qu’il m’a confiée")... qui se trouve être le directeur des transports et des ports du CG13. Voilà peut-être pourquoi ce mémoire est mi-chèvre mi-chou...

Ricardo, 9 mars 2013 à 22:32 min

Quelqu'un pourrait m'indiquer où l'on peut consulter le projet de reseau de transports pour lequel Mr. Karim Zéribi demande 3 à 5 milliards d'euros pour métamorphoser Marseille et ses environs?

chris, 10 mars 2013 à 14:30 min

Unité urbaine de Marseille(1,6M d'hab)/unité urbaine de Paris (10,3M d'hab) = 15,5 %
30 Milliards * 0.155 = 4,65 Milliards
Avec 4,65 Milliards, on peut réaliser (sous la base des coûts moyens observés) une trentaine de kms de lignes de métro souterrain ou encore plus de 70 kms de lignes de métro aérien (dans les deux cas avec station métro tous les 600m + matériel roulant) ou encore plus de 100 kms de ligne de Tramway.
Je pense qu'on peut affirmer qu'avec un tel montant on pourrait métamorphoser les transports en commun de Marseille et sa périphérie sans avoir étudier précisément des projets précis.

D'autant que le Grand Paris des transports, n'est qu'une partie de l'enveloppe dédiée à la mobilité durable en Ile de France, il faut aussi tenir compte des projets ferroviaires, notamment la rocade ferroviaire et la LGV Paris-Normandie qui vont créer des capacités pour améliorer le trafic RER. Il y-a également une enveloppe pour la rénovation des transports en commun. Autant de projets dans lesquels l'Etat apporte une contribution très importante. De fait, qu'on ne vienne pas nous raconter, à l'instar de Mr Mennucci, que les 2 milliards pour Marseille (et non pas 7) prévu dans le cadre de la LGV PACA est "notre" compensation de l'Etat, bien que ça soit indispensable pour dessaturer le noeud ferroviaire de St Charles et permettre plus de trains du quotidien.

SP, 11 mars 2013 à 12:49 min

Ah ? Ça y est, il est acquis que la LGV PACA se fera et 2 Mds€ consacré à Marseille dans ce cadre ? Bonne nouvelle... mais à vérifier !
Le tunnel de Marseille et la gare souterraine de St Charles sont estimés à 2.5Mds€. Voilà effectivement un projet concret susceptible de métamorphoser Marseille et ses environs, par l'augmentation conséquente des fréquences TER de toutes les lignes (vers la cote Bleue, vers Vitrolles-Miramas, vers Aix, vers Aubagne-Toulon), et d'en diamétraliser certaines (Toulon-Aubagne-Aix, et Toulon-Aubagne-Marseille-Vitrolles-Rognac-Aix).
Cela permettrait de faire un plus grand usage qu'actuellement des lignes classiques existantes qui aujourd'hui ne peuvent être développés car le plateau de St Charles est saturé
. Plus de détail ici http://stop-nuisances-cuers.com/wp-content/uploads/2013/02/RFF_PRESENTAT... (page 7 et 8 pour Marseille). 2.5Md€ pour le souterrain, 0.3Md€ pour la vallée de l'huveaune, 0.6Md€ d'aménagement du réseau existant. Soit 3.4Md€ de projet concret. Vous vouliez du concret, en voilà, et du officiel ! Il reste 1.25Md€ pour d'autre projets, si je reprends les ratios de Chris, ça fait une dizaine de km de ligne de métro, ou une vingtaine si aérien, ou une trentaine de km de tram. Sachant que ces projets concernent une zone plus grande que l'unité urbaine de Marseille (il faut à minima englober l'étang de Berre, Aix, Aubagne), les crédits disponnibles devraient en fait être plus important.
Sans oublier qu'il s'agit aussi là d'investissement permettant aux franciliens d'aller en vacances sur la cote d'Azur en TGV, sans empêcher les locaux de se déplacer (que dirait-on si les provinciaux, dans les TGV qui les mènent à Paris, empêchait les RER de circuler ? C'est pourtant ce qui se passe tous les jours en PACA !)

chris, 13 mars 2013 à 01:26 min

@SP: Dans mon jeu des comparaisons, je ne comptabilise pas le beau projet de LGV PACA dans la mesure où comme vous le savez certainement, le Grand Paris est un projet métro automatique stricto sensu, son coût n'englobe donc pas les grands projets ferroviaires d'Ile-de-France (notamment interconnexion sud LGV, LGV Normandie, ...) qui à l'instar du projet ferroviaire qui nous concerne le plus permettra d'améliorer le cadencement des RER et autres transiliens. Dans un soucis d'égalité de traitement, il faudrait donc réintégrer les coûts des projets ferroviaires au sein de l'aire parisienne et refaire la proportion :)
Cela dit, je ne suis pas un jusqu'au boutiste égalitariste, si en plus d'avoir l'assurance de réalisation du grand projet ferroviaire régional qui résout bien des difficultés mais en laisse malgré tout beaucoup, une dotation d'1,25 milliard de l’État nous était effectivement attribuée pour palier au plus urgent dans les transports en commun de l'aire marseillaise, on est tellement habitué à être délaissé que je ferais contre mauvaise fortune bon cœur. Cf. le différentiel dans les investissements ferroviaires du siècle dernier, notamment.

SP, 18 mars 2013 à 00:57 min

Bien d'accord. C'est ce que je faisais remarquer, nous autre "provinciaux" serions déjà satisfait d'avoir les épinards sans réclamer trop fort le beurre, et sachant qu'on partage ces épinards avec ces brillants et majestissimes franciliens (vu qu'une LGV, c'est quand même nationale, et en l'occurence celle-ci devrait transporter quelques franciliens pour leurs vacances...). Alors que les mêmes franciliens ont leur propres épinards (LGV interco sud et LGV Normandie) et beaucoup de beurre (le Grand Paris).
Je ne faisais que souligner à ceux qui disent qu'on ne donne pas d'argent à Marseille car il n'y a pas de projet concret et/ou consensuel..... il faudra avoir donner beaucoup de milliards d'euros avant d'en arriver là !

Marseil, 11 mars 2013 à 16:58 min

"Le tunnel de Marseille et la gare souterraine de St Charles sont estimés à 2.5Mds€." - "le plateau de St Charles est saturé"

Le projet de LGV PACA (ou de NLF pour être au goût du jour) par Saint Charles est une hérésie. En effet, la plateforme de Saint Charles est saturée, et on veut y rajouter des trains, les accès à Saint Charles par métro, auto et à pieds sont saturés et on veut rajouter des voyageurs. Enfin , un tunnel sous la gare Saint-Charles serait d'une complexité important (il faut éviter métro, parkings , et multiples canalisations, tout en creusant sous une colline) et d'un coup pharaonique.

Je ne comprends pas que le projet n'ait pas exploré plus avant la solution de la gare de passage TGV à La Blancarde, avec Siant Charles restant la gare pour les TGV avec terminus à Marseille. Lille fait ça très bine avec Lille-Flandres et Lille-Europe. La gare de Marseille Blancarde TGV est déjà desservie par une ligne de métro et deux lignes de tram et dispose de beaucoup d'espace pour construire des infrastructures TGV, à un cout bien moindre qu'à Siant Charles.

SP, 12 mars 2013 à 10:55 min

Car le choix des co-financeurs s'est porté sur la gare ayant la plus grande zone de chalandise, le plus de diffusion par TC, et permettant également des correspondances optimales entre TER et TGV (ce qui ne serait pas le cas avec St Charles et Blancarde. Et ce n'est pas comparable à Lille Europe et Lille Flandres où le changement de gare peut se faire à pied).
En outre, des études plus détaillés ont permis d'optimiser le passage par St Charles en réduisant les couts, et en les ramenant au niveau de l'option Blancarde. Dès lors, il n'y avait plus de raison de retenir Blancarde (qui a aussi été étudiée dans les détails (y compris avec gare en tranchée couverte), mais non retenue pour les raisons supra)

Marius, 9 mars 2013 à 13:23 min

"C'est la faute à Paris" ..."c'est la faute à l'Etat" ...

Un peu de lucidité, regardons d'abord ce que nous sommes.

Marseille est LA SEULE grande ville de France dépourvue de communauté urbaine, MPM n'étant pas une vraie métropole.

Elle donc incapable de mettre sur pied de grands projets cohérents à l'échelle de la métropole, qui justifieraient un apport conséquent de crédits d'Etat.
Voyez le gag du tramway Marseille-Aubagne ! et ce n'est qu'un exemple.

Et nous ne sommes pas sortis du pétrin, quand on voit l'accueil fait par la classe politique locale au projet intelligent de métropole lancé par le Premier Ministre Ayrault, et porté ici par la ministre Lebranchu.

chris, 9 mars 2013 à 13:53 min

Certes, cela dit s'il y-a avait eu la mise en place d'un projet analogue à Paris (proportion gardée), les élus qui actuellement multiplient les déclarations souvent démago pour défendre leur pré carré, ne se seraient pas opposés à une telle démarche. Ça n'est pour rien si pour Paris, l'Etat à d'abord évoquer un grand dessein avant d'envisager la mise en place d'une gouvernance métropolitaine.
De plus, évoquer des projets concrets aurait été une démarche parlant à la population et qui n'aurait pu que susciter son approbation. Au lieu de ça, on a mis sur la table un sujet qui pour au moins 95 % d'entre elle est au mieux de la tambouille politicienne, au pire une démarche pour faire leur faire les poches au profit des voisins.

Marseil, 9 mars 2013 à 10:49 min

L'état désastreux des transports de Marseille n'est que le reflet de l'ineptie des élus locaux du demi siècle écoulé. Ils ont tous sacrifié au tout-bagnole, soutenant en cela leurs amis promoteurs, et bétonneurs qui ont construit a l'envi tunnels et autoroutes. Les élus marseillais ayant toujours quelques décennies de retard, ils n'ont découvert l'utilité des transports en commun que très récemment.

De ce fait ils n'ont pas ou mal participé aux différents appels à projets français ou européens des dernières années permettant le développement d'infrastructures de transports en commun.

Il est urgent de lancer aujourd'hui:
. la ligne 3 du métro (l'Estaque - Pointe Rouge par le Jarret)
. Un RER Marseille - Aix - Vitrolles - Marignane - Aubagne ... par des trains rapides efficaces et réguliers
. l'extension de la ligne 1 à Chateau Gombert et au delà
. l'extension de la ligne 2 à l'hôpital Nord ou Septèmes et à Saint Loup.
. des tramways qui complémentent le métro et non qui le doublent.

chris, 9 mars 2013 à 13:09 min

Faut pas non plus exagérer.
En-dehors de Paris, la commune de Marseille n'a jamais vraiment accusée un retard de longue date en matière de transports en commun sur d'autres villes. Ce retard est bien plus récent. Dans l'avant seconde guerre mondiale, la ville disposait d'un réseau tramway parmi les plus denses qui a été démantelé comme PARTOUT AILLEURS pour laisser place à la voiture, synonyme à l'époque de progrès et de confort. Marseille a été la première ville de province, en même temps que Lyon, à se doter d'un métro et jusqu'à la fin des années 80, il était tout aussi développé que son homologue lyonnais.
Notre retard par rapport aux autres grandes villes de province commence « seulement » il y-a une vingtaine d'années. Depuis 20 ans, seulement 3 nouvelles stations métro, un réseau tramway moderne développé sur le tard par rapport à d'autres, qui plus est avec des tronçons passant par l'hyper centre, augmentant les coûts et doublonnant partiellement l'existant.
Là où par contre on a un retard de longue date sur d'autres, c'est dans les relations entre les villes de l'agglomération. C'est vrai pour le transports automobile, Marseille est la seule grande ville à ne pas disposer d'une rocade rapide, mais surtout pour la mobilité durable. Or, le financement des infrastructures ferroviaires à toujours été de la responsabilité de l’État. Aujourd'hui encore les Régions doivent négociées avec l'Etat des contrats de plan aux montants limités. Elles ne sont que des co-financeurs avec un budget très limité.

Electeur du 8e, 11 mars 2013 à 16:02 min

Vous oubliez un point dans votre raisonnement : le retard des relations entre villes de l'agglomération marseillaise ne peut pas se réduire à celui des infrastructures ferroviaires de l'Etat. Il est vrai que celles-ci sont très insuffisantes : la voie entre Aix et Marseille n'est même pas doublée sur toute sa longueur, ce qui ne permet pas d'y faire passer beaucoup de trains !

Mais l'absence d'autorité organisatrice de transports unique sur le périmètre de l'aire métropolitaine se fait aussi cruellement sentir : chacun a réfléchi à son réseau et à ses infrastructures sans regarder le voisin... Le cas du tramway de Marseille, qui reste pour l'essentiel en centre-ville, et celui d'Aubagne, en cul-de-sac à La Penne, sont éclairants. C'est ce morcellement administratif du territoire qui explique en partie le retard de l'aire marseillaise et là, c'est la responsabilité de nos élus, pas celle de l'Etat - à la réserve près qu'il aurait peut-être pu, lors de la création des EPCI "à la con" (pour reprendre l'expression d'un autre contributeur), s'opposer à un découpage territorial purement politicien.

chris, 13 mars 2013 à 02:21 min

Qui de l’œuf ou de la poule …
Moi, je constate que l'infrastructure ferroviaire au sein de ce qui constitue l'actuelle agglomération marseillaise à toujours été nettement moins développée que celles de la plupart des grandes villes françaises, il en est ainsi depuis la fin du XIXeme siècle, ça ne date donc pas d'hier, plus d'un siècle avant les premières intercommunalités.
Je suis un farouche partisan de la métropole, je vous rejoins sur le fait qu'une grande intercommunalité nous aurait permis de gagner en cohérence, d'avoir plus de dotations etc.
Pour autant on ne peut pas rendre responsable cette absence responsable du manque d'investissements de l'Etat en matière de transports, ça serait un peu simpliste, que je sache l'absence d'une grande intercommunalité parisienne n'a pas empêché l'Etat d'investir des sommes colossales pour mettre en place un système RER en Ile-de-France, l'absence d'intercommunalité ici-même n'a d'ailleurs pas empêcher l'Etat de développer un grand complexe industrialo-portuaire sur les bords de l'etang de Berre ou encore de favoriser par des subventions la localisation des activités en périphérie (Rousset, Gemenos …) sans trop se soucier de la desserte des sites, sur des domaines qui étaient pourtant à l'époque de sa compétence, de même que L2 qui traîne ne doit rien à l'absence d'intercommunalité.

Anonyme, 9 mars 2013 à 10:03 min

Marseille s'insurge alors qu'ils acceptent de donner 400 000€ à un DJ au nom de la culture. De qui se moque t on ?
Les baiseurs baisés !!!

Céhère, 8 mars 2013 à 16:36 min

Quand on pense que les verts ne jurent que par le régionalisme et la décentralisation (soi-disant), les commentaires de Duflot... c'est du foutage de gueule.

Anonyme, 8 mars 2013 à 15:07 min

Duflot, c'est du niveau de Nadine Morano dans les commentaires. Comment oser comparer le nombre de voyageurs dans les transports en commun parisiens avec les autres villes françaises ? quand on voit ce que l'Etat a investi depuis l'après guerre dans ce domaine à Paris, encore heureux que les parisiens utilisent massivement le métro, le RER et les bus. Filez quelques milliards à Marseille pour qu'ils fassent 50km de métro en plus et vous verrez l'augmentation extraordinaire du nombre de voyageurs... c'est pas compliqué à comprendre. Quand on pense qu'on attend toujours un financement pour terminer la L2....... projet plus vieux que moi.

Electeur du 8e, 8 mars 2013 à 13:34 min

J'ai connu Cécile Duflot plus inspirée : la solidarité gouvernementale est un exercice difficile, mais qui ne doit pas conduire à raconter n'importe quoi, surtout quand ça se voit... Des "ressources franciliennes pour la quasi-totalité" ? Il semble bien que la dotation de l'Etat sera portée de 4 à 6 milliards d'euros... soit 20 % du coût total du "grand Paris". En Province, les concours de l'Etat pour les derniers projets de transports en commun en site propre ont avoisiné... 7 à 8 % des coûts d'investissement ! On est en effet assez loin de l'égalité des territoires...

Quant à l'argument de la saturation du RER B... Ici, c'est plutôt les autoroutes qui sont saturées : on aimerait bien que les transports publics le soient, mais il faudrait qu'ils existent !

Calcul simpliste : s'il y a 12 millions d'habitants en Ile-de-France et 2 millions environ sur l'aire marseillaise, nos élus pourraient revendiquer, au titre de l'équité de traitement, une aide de l'Etat au développement des infrastructures de transport de l'ordre de 1 milliard d'euros...

redlocks, 10 mars 2013 à 09:54 min

Encore une fois, la région IdF c'est 30% du PIB français et 20% consommé sur place, donc 10% redistribué.
Donc non la région IdF ne pille aucunes richesses, elle en redistribue peut-être pas assez, mais elle en redistribue.
Certains ont du mal à raisonner à l'échelle de la Région Parisienne. C'est 6 à 10 fois plus d'habitant que la région marseillaise. Et c'est surtout quasiment aucun changement d'envergure depuis 25 ans dans les transports contrairement à beaucoup de villes de province.
Il faut savoir, certains sont toujours prêt à se moquer des galères des parisiens serrés comme des sardines dans les transports, bloqués dans des rer vieillots, subissant des embouteillages interminables et quand on décide d'y remédier, ça proteste.
On ne parle pas ici des privilégiés, on parle de millions de prolos banlieusards, n'habitant pas Paris.

C'est normal que les richesses produites en région parisienne soient redistribuées, mais c'est normal aussi d'attendre qu'elles soient redistribuées au profit de certaines villes parmi les plus pauvres de France situées aux portes de Paris et enclavées depuis des décenniées, en marge des transports.

Electeur du 8e, 11 mars 2013 à 10:55 min

Mais personne ici ne soutient que l'Ile-de-France "pille" la Province ! Ou qu'il ne faudrait pas désenclaver Clichy-sous-Bois !

Ce qui est en cause, c'est la répartition inéquitable de l'effort de l'Etat. Ces dernières années, la contribution de l'Etat aux projets d'infrastructure de transport public en Province a été moins élevée qu'en région parisienne. Est-ce juste ?

Et personne ne nie que les conditions de transport des Franciliens sont difficiles. Mais elles ne justifient pas la faiblesse de l'offre de transport public sur l'aire marseillaise ! Un seul chiffre, pour comparer ce qui est comparable : l'offre de transport urbain sur le seul territoire de MPM est de 24 km par habitant, tandis qu'elle atteint 38 km à Lyon et 32 km à Lille.

Bien sûr, il y aurait une seule autorité organisatrice de transports sur l'aire marseillaise plutôt qu'une dizaine - comme c'est le cas en Ile-de-France - les choses avanceraient plus vite, et ça, c'est la responsabilité de nos élus.

athe, 8 mars 2013 à 10:17 min

L'argument de Duflot est grotesque: s'il y a proportionnellement plus d'utilisateurs en IdF, c'est que c'est la seule métropole possédant à priori un réseau de transport public correcte. Vu la fréquentation, il paraît d'ailleurs complètement aberrant de subventionner en plus le fonctionnement.
A Marseille, il y a en plus même pas une dizaine de stations hors de l'hypercentre; alors que c'est justement là qu'il a tout son intérêt. Ce qui fait que 80% de Marseillais n'ont même pas un accès directe à une ligne de métro.
Mais c'est la même chose pour à peu près tout: l'IdF (16% de la population) dispose (le chiffre date) de 40% du budget de la culture.

redlocks, 10 mars 2013 à 09:41 min

Il y a surtout 10 fois plus d'habitants en IdF. Et il n'y a pas que les transports en commun de saturé en IdF,les routes aussi et bien plus qu'à Marseille.
C'est marrant, je me fais toujours charrié par ma famille de "province" sur les embouteillages interminables à Paris mais là dès qu'il est question d'y remédier c'est à qui revendiquera des embouteillages encore plus importants qu'à Paris.
Rappelons aussi que la région IdF, c'est 30% du PIB Français et qu'elle ne consomme que 20% sur place, 10% sont donc redistribués dans les autres régions.
Le mythe du Paris dévorant les richesses françaises n'est donc qu'un mythe opportunément développé par quelques notables locaux pour faire peser leur médiocrité sur une supposée domination parisienne...
Sans compter que les nouvelles lignes concerneront essentiellement des zones parmi les plus pauvres en France. Vous oseriez expliquer à des habitants des quartiers populaires du 93 ou du 94 qu'ils sont des parisiens privilégiés pillant la province ?

SP, 11 mars 2013 à 12:28 min

12M d'habitant en Idf contre 4M d'habitant en PACA, sur la seule frange littorale de Marseille à Nice, on est loin du "10 fois plus".
Surtout que l'organisation de l'Idf est telle qu'il faut la doter de multiples lignes radiales, et maintenant une rocade !
Ici en PACA, il faut se satisfaire d'une unique ligne pour tout le littoral : c'est une organisation ultra-compétitive pour une forte desserte ferroviaire. Sauf que l'unique ligne est aussi celle qui supporte le trafic Grandes Ligne (dont des parisiens en mal de soleil) et la fréquence des TER ne peut plus y être augmenté, et donc leur fréquentation. Et pourtant Cannes-Nice-Monaco est déjà par exemple la ligne la plus fréquentée de France (et sans doute plus fréquentée que certaines lignes d'Idf). Quelle serait la fréquentation si la fréquence des trains augmentait (car ici, on se contente d'un omnibus chaque 30 min) ? Idem autour de Marseille pour faire un quasi-RER ? Idem avec un réseau de métro étendue ?

Ici, on ne demande qu'en urgence à pouvoir faire sauter le verrou ferroviaire Marseillais et azuréen, avec moins du tiers des 30 milliards qui sont dévolu au grand paris (notez qu'on est dans le même rapport de proportion des populations, 4 millions contre 12 millions), et qu'il ne s'agit pas de remettre en cause. Et ici comme à Paris, l'urbanisation est dense et les projets essentiellement souterrain. Et on en a en plus le relief.
Admettez juste qu'on prenne mal le fait qu'on nous dise "RER Paris plus fréquenté que tous les TER de France" dans le Duflot-Style : s'il n'y a pas d'offre (suffisante), il ne peut y avoir de fréquentation. Chiche de le tester grandeur nature ? donnez nous aussi les milliards nécessaires.
Car il y a un classement où on ne veut plus rester, c'est Marseille ville la plus polluée d'Europe. Et un horizon sur la mer qu'on ne voit plus à cause de cette pollution.

Mistral Boy, 8 mars 2013 à 13:04 min

Tout à fait d'accord, pour que les marseillais prennent les transports en commun il faudrait d'abord que ceux-ci existent et soient performants et utiles.

Gil73, 8 mars 2013 à 10:07 min

Mais cela a toujours été le cas ... dans nos régions (Haute-Savoie/Savoie) qui rapportent beaucoup (beaucoup trop) à Paris pratiquement aucuns investissements au point de vue des transports... Révolution, nous sommes toujours en monarchie avec les rois et reines à Paris le reste à peu d'importance

chris, 7 mars 2013 à 20:05 min

Au lieu de critiquer la réalisation d'un projet pertinent et légitime, nos braves élus feraient mieux de militer main dans la main pour la mise en place d'une structure analogue au sein de l'aire marseillaise qui n'en serait pas moins pertinente. C'est une démarche qui devrait transcender les clivages.
Toute proportion gardée, un Grand Marseille des transports pourrait prétendre à une enveloppe correspondant à près d'1/6 du projet parisien. Le reste étant financer par emprunt et remboursé de manière analogue par des ressources allouées à cette structure. Cette mesure serait d'autant plus légitime qu'ici, contrairement à d'autres agglomérations, l'absence d'une Communauté urbaine à une échelle non pertinente, nous a d'ores et déjà coûté sur une trentaine d'années plusieurs milliards d'euros de dotation de l'Etat.

Sophie CAMARD_EELV, 7 mars 2013 à 22:20 min

Bonne remarque mais les "braves élus" EELV que nous sommes avons justement pris partie pour la Métropole depuis le début, sous réserve qu'elle soit élue au suffrage direct, qu'on la fusionne avec le département, et qu'elle n'empiète pas sur les compétences régionales (Région nécessaire pour l'aménagement du territoire et ne pas créer le vide autour de la métropole). Je n'ai pas vu d'autres partis politiques prendre aussi clairement et fortement ce type de position dans les Bouches du Rhône. Aujourd'hui, nous sommes d'ailleurs bien déçus du projet présenté.

Voir l'historique de nos position sur la métropole ici :
http://paca.elus-ecologistes.fr/gestion-de-la-une/questions-de-metropole...

Lapincoquin, 7 mars 2013 à 19:28 min

S'il y avait une réelle volonté de la part des élus marseillais pour construire une métropole qui aurait les transports en compétence , l'état serait obliger de financer une grande partie des projets, mais quand on sait que caselli vient de faire reporter la création de cette métropole a 2016, il a de quoi vomir et on comprends que l'état ne s'engage pas plus!!!!

Communiqué Patrick Mennucci , 7 mars 2013 à 18:28 min

http://patrickmennucci.fr/?p=3225 communiqué de Patrick Mennucci sur ce sujet.

Amen, 7 mars 2013 à 23:56 min

Imaginons un instant que cette annonce ai été faite sous Sarkozy ?
Auriez vous rédiger une réaction aussi insipide ??!!!!
Mais ou est le Patrick Mennucci qui veut être Maire de Marseille? Votre réaction pue le soutien oblige à un gouvernement que vous soutenez au mépris de l'intérêt des marseillais.
Déception !!!!!!!

Pascalou, 7 mars 2013 à 17:19 min

elle est de plus plus minable cette Cécile DUFLOT avec ses tweets de pauvre verte à la ramasse...

Madame DUFLOT, l'argent va à l'argent et effectivement si vous considérez qu'il faut plus de moyens pour les franciliens car ils sont plus nombreux à prendre les transports en commun vous éludez le paramètre que ça peut durer des siècles pour rattraper le retard avec la province avec des raisonnements aussi simpliste...

Et ça se dit de gauche... Je te préférai en jean dans la rue mobilisée contre Sarkosi... au pouvoir tu fais pas mieux qu'un ministre UMP ! Voir pire car tu cultives l'hypocrisie

poalagratter13, 7 mars 2013 à 16:21 min

Eh ? Oh ? Marsactu ça buge !

Julien VINZENT, 7 mars 2013 à 18:13 min

Bonjour,
on a transmis à la technique mais pour l'instant on ne se l'explique pas. On n'a pas les moyens de ParisActu...

poalagratter13, 7 mars 2013 à 16:20 min

Pourquoi il vient se mettre là mon post ? Je répondais au 1er commentaire.....!

poalagratter13, 7 mars 2013 à 16:19 min

D'accord avec vous sur le comportement des automobilistes marseillais. Mais, si en leur temps Gaudin et Muselier n'avaient pas dilapidé l'argent public, dont celui de l'Etat, pour réaliser un tramway qui doublonne avec le métro, l'Etat serait peut-être plus enclin à nous considérer sérieusement dans nos projets.

stoplanguedebois, 7 mars 2013 à 16:09 min

la seule chose juste serait que l'Etat attribue en toute transparence des aides euros/habitants avec des criteres liés au nombre d'habitants et au potentiel fiscal. Il est scandaleux que la métropole marseillaise qui représente environ 10% de la population du Grand Paris ne perçoive rien de l'Etat. Elle devrait avoir 10% de l'aide que perçoit le Grand Paris (qui est par ailleurs infiniment plus riche). Cécile Duflot, élue parisienne, toujours prompte à donner des leçons, donne une bien piêtre image de politicienne....Bravo les verts champion de la vertu!!!!

Prometheus, 7 mars 2013 à 16:07 min

Je désespère de ce gouvernement. Marseille capitale française en méditerranée, de la culture et du soleil et il donne 30 milliards sans sourciller. Avec un investissement de 10 % de la somme dans la région et Paris se viderait de la moitié de ses habitants pour venir chez nous ? Politique à deux vitesses vous dites ? Sauf que Hollande et Ayrault ils n'ont pas de vitesse sur leur Pédalo !!!

Mistral Boy, 7 mars 2013 à 15:47 min

Quoi que l'on fasse la France est centralisée depuis Napoléon, le pouvoir est à Paris, et ne souhaite pas que des capitales régionales puissent se développent trop, car un jour elles pourraient vouloir davantage d'indépendance.

Quand à Yves Moraine il semble avoir un gros problème de mémoire, je vais donc lui rafraichir : JC Gaudin est Maire de Marseille depuis 1995 et ses amis de l'UMP ont été au pouvoir de 1995 à 2012 (hormis la cohabitation avec Jospin) qu'ont-ils fait pour Marseille pendant toutes ces années ?
Je suis d'accord qu'il faut que le gouvernement aide fortement Marseille à se remettre à niveau mais les responsables de ce retard c'est l'UMP.

Prometheus, 8 mars 2013 à 11:15 min

Prometheus, 7 mars 2013 à 15:14 min

Sauf que là ce n'est pas Gaudin qu'il faut charger... Car lui si l'Etat met des milliards il prend gouvernement de gauche ou de droite. Je le trouve sympathique ce maire car avec lui c'est Marseille avant tout. Mais bon ce n'étais pas lui le premier ministre.

Electeur du 8e, 8 mars 2013 à 13:48 min

Si, il faut aussi charger Gaudin. Ca fait bientôt 20 ans qu'il est aux commandes, et il n'a découvert l'intérêt d'investir dans les transports publics qu'il y a une décennie à peine... Dans les autres grandes villes de Province, cela fait trente ans qu'il y a des projets et des réalisations...

Et qu'a-t-il fait ? Pour l'essentiel une ligne de tram de centre-ville, la T2, qui n'a aucune utilité, alors que la priorité aurait dû être de relier au centre les quartiers sud et les quartiers nord, voire d'ouvrir Marseille sur sa périphérie. Juste quelques centaines de millions d'euros jetés par la fenêtre...

Le résultat, c'est que nous avons ici un mini-réseau métro-tramway sans lien avec la périphérie, et de surcroît orienté pour l'essentiel selon un axe est-ouest, alors que l'axe majeur de la ville est orienté nord-sud...

Anonyme, 7 mars 2013 à 19:22 min

Et bien bravo, c'est bien vrai , il est temps que gaudin rejoigne muselièr à Maurice , ils n'ont rien fait pour marseille et ses habitants, mais ont donne des permis de construire à tour de bras à leurs amis promoteurs

Prometheus, 7 mars 2013 à 16:14 min

Sauf que là ce n'est pas Gaudin qu'il faut charger... Car lui si l'Etat met des milliards il prend gouvernement de gauche ou de droite. Je le trouve sympathique ce maire car avec lui c'est Marseille avant tout. Mais bon ce n'étais pas lui le premier ministre.

Yacine, 7 mars 2013 à 14:46 min

Ecoeuré ! A quand un réel réveil des élus et du peuple marseillais !!

Fabien, 7 mars 2013 à 14:23 min

Et ils sont où les énervés ?
C'est là qu'on regrette que les élus provençaux, lyonnais etc... ne se "Joissainisent" pas un peu, envoient péter leurs partis et fassent la misère au gouvernement pour obtenir une égalité de traitement entre Paris et les autres grandes villes de France.
C'est bien de faire une lettre, un tweet, mais vu le scandale je pense qu'on peut en rajouter un peu (discours fleuve au parlement, manifestation, grève de la faim... Joissains-style)

Céhère, 7 mars 2013 à 14:14 min

Duflot, ministre de l'Ile de France...

Yvesd, 7 mars 2013 à 13:47 min

Si l'Etat est si frileux n'est ce pas en raison du fait qu'il n'existe pas (encore) de structure unique pour gérer cette compétence. (Cf. Débat sur la métropole)

Prometheus, 7 mars 2013 à 16:10 min

Ouvrez les yeux : La France de Droite, elle n'est pas dans le Nord elle est au Sud !

Déposer un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Votre commentaire : *

Suivez-nous

Jour après jour, restez connectés à Marsactu !

On en a parlé... le 18 octobre 2013

La "Grande sphère transparente", énigmatique créature des Calanques

La "Grande sphère transparente", énigmatique créature des Calanques

A plusieurs reprises près de Marseille, des plongeurs sont tombés par hasard sur une énorme boule laissant passer la lumière, fascinante et gracieuse. Nommée temporairement "Grande sphère transparente", elle reste encore un mystère pour ...

Commentaires (21)44%

"Il y a aujourd'hui une population d'environ 70 mérous à Riou"

"Il y a aujourd'hui une population d'environ 70 mérous à Riou"

Chaque année depuis 10 ans, des plongeurs bénévoles organisent un week-end de "comptage de mérous" autour des calanques. Cette année, avec la création du Parc national des Calanques, l'opération a changé d'envergure avec plus ...

Commentaires (4)27%

Sondage

Que faire de la Villa Méditerranée ?

Vos amis sur Facebook

On en a parlé... le 22 octobre 2013

En images

Dans la peau de Gandolfi, le plongeur de l'espace

Dans la peau de Gandolfi, le plongeur de l'espace

Laurence Bricteux fait goûter le code aux enfants

Laurence Bricteux fait goûter le code aux enfants

Sur les ports de Marseille, Réjane Lhote croque "la poésie du quotidien"

Sur les ports de Marseille, Réjane Lhote croque "la poésie du quotidien"

Moatti et ses méditerranéennes

Moatti et ses méditerranéennes

Anti-métropole : "C'est notre baroud d'honneur"

Anti-métropole : "C'est notre baroud d'honneur"

"Il y a une méconnaissance absolue de l'urbanité des quartiers nord"

"Il y a une méconnaissance absolue de l'urbanité des quartiers nord"

"IAM, c'est du rap de vieux, les gars, mettez vous ça dans la tête"

"IAM, c'est du rap de vieux, les gars, mettez vous ça dans la tête"

Exposition "Picasso céramiste et la Méditerranée"

Exposition "Picasso céramiste et la Méditerranée"

JR  met "un gros coup de colle" sur la Belle de Mai

JR met "un gros coup de colle" sur la Belle de Mai

Hassan Bitar, créateur du Souk des Sciences, invité du talk Marsactu

Hassan Bitar, créateur du Souk des Sciences, invité du talk Marsactu

Un politiste prévoit une alliance FN-UMP en conseil municipal

Un politiste prévoit une alliance FN-UMP en conseil municipal

Marseille, capitale de la rupture

Marseille, capitale de la rupture

Le FN défend le savon made in Marseille

Le FN défend le savon made in Marseille

Le Pen veut "créer la surprise" aux municipales

Le Pen veut "créer la surprise" aux municipales

Les images du quai transbordeur qui fera du Vieux Port un lac

Les images du quai transbordeur qui fera du Vieux Port un lac

Guy Teissier interpelle le Ministre de la mer sur le Parc National des Calanques

Guy Teissier interpelle le Ministre de la mer sur le Parc National des Calanques

Salon international de la croisière : "my english is very bad donc je vais continuer en français"

Salon international de la croisière : "my english is very bad donc je vais continuer en français"

La réquisition d'un bâtiment désaffecté pour des familles roms

La réquisition d'un bâtiment désaffecté pour des familles roms

Le Napoléon-Bonaparte de la SNCM rompt ses amarres

Le Napoléon-Bonaparte de la SNCM rompt ses amarres

Algarade 2013. Faut bien faire le buzz.

Algarade 2013. Faut bien faire le buzz.

Précédent

Suivant

Ça vous rend...