• Imprimer
  • A+
  • A-

Culture

Entre les murs

[Vidéo] JR met un "gros coup de colle" sur la Belle de Mai

Dans le cadre des quartiers créatifs de MP13, l'artiste JR - connu pour ses collages gigantesques sur des habitations - a investi le quartier de la Belle de Mai. Pour cette installation temporaire, les habitants ont été associés pour choisir les photos qui orneront leurs murs.

On peut voir cette affiche en remontant la rue de la Thèse
MarsActu/Clémentine Vaysse

MarsActu/Clémentine Vaysse

Cette affiche, en cours de collage, se situe sur le mur d'un immeuble de la rue François Bardini mais se voit du haut de la rue Clovis Hugues
MarsActu/Clémentine Vaysse

MarsActu/Clémentine Vaysse

Le joueur de pétanque se perçoit le long d'un immeuble de la rue Auzias
MarsActu/Clémentine Vaysse

Sur un mur à l'entrée de la Villa Belle de Mai, boulevard Boues
MarsActu/Clémentine Vaysse

Rue de la Révolution
MarsActu/Clémentine Vaysse

A l'angle de la rue Despieds et de la rue Bernard
MarsActu/Clémentine Vaysse

Juste derrière le pont de la rue Loubon
MarsActu/Clémentine Vaysse

MarsActu/Clémentine Vaysse

Ces deux affiches se trouve dans la rue François Simon, juste à côté de la Friche Belle de Mai
MarsActu/Clémentine Vaysse

Précédent

Suivant

Précédent

Suivant

Partagez cet article

Au bout d'une rue de la Belle-de-Mai, derrière des voitures, une image en noir et blanc attire le regard. En s'approchant, on y voit un homme sur un âne.  Dans ses sacoches, une vraie touffe d'herbes folles que l'artiste a intégré dans la scène. Ses habits et l'arche qui le surplombe laissent penser que la scène se déroule dans l'Algérie du début du XXème siècle. 

Les oeuvres de JR ne sont là que depuis quelques jours, et pourtant, elles s'intègrent déjà parfaitement dans le quartier de la Belle de Mai. Des regards de femmes sur les murs d'une favela de Rio dans le cadre du projet "Woman are heroes" aux portraits d'Israéliens et de Palestiniens face à face, les images que JR colle sur les murs, restent dans les esprits. Et pourtant, ces oeuvres sont conçues pour ne rester que quelques mois. "Chaque mur étant différent, la durée de vie du collage est variable. Notamment compte tenu de la météo", explique t-on dans l'équipe de l'artiste.

Ressortir les vieilles photos

"Cela fait dix ans que je viens régulièrement à Marseille et que je fais des petits collages par-ci par-là, raconte JR. Cette année tous les éléments étaient réunis et on avait une vraie envie de bosser ici donc on est venu mettre un gros coup de colle sur la Belle de Mai". MP2013 et les quartiers créatifs offrent donc à cet artiste reconnu l'occasion de travailler plus longuement dans cette ville et plus particulièrement ce quartier où "il y a beaucoup d'histoires, de gens qui arrivent et repartent".

Quatorze images orneront les murs du quartier. En collaboration avec celle de JR, une équipe de la Friche s'est chargée de repérer les façades. Dans cette tâche, ils ont fait participer des élèves du collège de la Belle de Mai. Ceux-ci ont cartographié les différents spots potentiels. A l'entrée de la Friche, un adolescent - perplexe devant un mur où une dizaine de personnes s'activent - demande ce qui se passe. "C'est JR qui fait un collage", lui répond-on, sans doute en se disant qu'il y ait peu de chance qu'il sache qui est l'artiste. Le regard du jeune homme change alors : "Je connais ! Il est venu dans mon collège".

 


 

"Nous sommes ensuite allés sonner chez les riverains pour leur demander l'autorisation d'utiliser leurs murs, explique Magali Poivert, chargée de projets à la Friche Belle de Mai, à part un, tous ont accepté".

Concernant le choix des photos, le travail a duré un an. "Dans un premier temps, nous avons rencontré les personnages typiques du quartier comme les membres d'associations, décrit-elle. Une permanence a également été mise en place dans une association du 2ème". Si certaines images sont issues des archives personnelles des riverains, d'autres ont été choisies par ceux-ci dans les archives de la Ville.

Un autre regard

"Les gens ont amené les photos qui faisait sens pour eux", raconte JR. C'est le cas notamment de la photo d'un joueur de football qui décore la façade du club de supporters des Winners. Ce cliché, visible de la rue Clovis Hugues un peu plus loin, est tout droit sorti du grenier de ceux-ci.

Autre rue, autre histoire : dans la rue Auzias, un joueur de pétanque au chapeau de cow-boy grimpe au mur. Il s'agit d'une archive d'un ancien club de pétanque du quartier, les Bleus. L'homme au geste élégant n'est autre que le vainqueur du Provençal. Place Caffo, c'est un navire qui s'est emparé d'une façade sous doute bien fade en temps normal. On ne sait si les deux hommes sur le quai sont en partance ou s'ils viennent d'arriver. Sur le mur de la Friche Belle de Mai, face à la voie ferrée, JR laissera une oeuvre plus pérenne, qui devrait tenir plusieurs années grâce à un renfort de colle. Un regard interpellera désormais les voyageurs en train. "C'est celui du père de Fatima qui vient d'Algérie, explique l'artiste. Elle n'avait jamais vu cette image, c'est sa famille en Algérie qui lui a donné et elle me l'a confiée. J'aime bien l'idée que ce soit le regard d'un inconnu, qui n'a probablement jamais mis les pieds ici, qui accueille les arrivants"

 


 

Par Esther Griffe et Clémentine Vaysse, le 15 mai 2013

  • Imprimer
  • A+
  • A-

Ça vous rend...

Vos commentaires

2 commentaires
sur "[Vidéo] JR met un "gros coup de colle" sur la Belle de Mai"

LeGlaneur.info, 4 juin 2013 à 22:11 min

Pourquoi ne pas pérenniser l'installation ?

http://fb.com/LeGlaneur.info/posts/10152911319600347

un fonctionnaire territorial, 17 mai 2013 à 13:20 min

Superbe !

Déposer un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Votre commentaire : *

Suivez-nous

Jour après jour, restez connectés à Marsactu !

On en a parlé... le 18 juillet 2013

Aurélie Filippetti se penche sur le déficit de MP2013

Aurélie Filippetti se penche sur le déficit de MP2013

Alors que l'association MP2013 a annoncé cette semaine un déficit de plus de trois millions d'euros, la ministre de la culture Aurélie Filippetti est venue à Marseille rencontrer les acteurs de la capitale culturelle pour envisager ...

Commentaires (6)27%

Le festival de jazz, c'est "12 heures de musique par jour"

Le festival de jazz, c'est "12 heures de musique par jour"

Président du festival de jazz des cinq continents depuis sa première édition en 2000, Régis Guerbois présente sa 14e édition, calibrée à la taille d'une capitale européenne de la culture.

Commentaires (3)25%

Sondage

Que pensez-vous de la fermeture du Pavillon M ?

Vos amis sur Facebook

On en a parlé... le 19 juillet 2013

En images

Moatti et ses méditerranéennes

Moatti et ses méditerranéennes

Anti-métropole : "C'est notre baroud d'honneur"

Anti-métropole : "C'est notre baroud d'honneur"

"Il y a une méconnaissance absolue de l'urbanité des quartiers nord"

"Il y a une méconnaissance absolue de l'urbanité des quartiers nord"

"IAM, c'est du rap de vieux, les gars, mettez vous ça dans la tête"

"IAM, c'est du rap de vieux, les gars, mettez vous ça dans la tête"

Exposition "Picasso céramiste et la Méditerranée"

Exposition "Picasso céramiste et la Méditerranée"

JR  met "un gros coup de colle" sur la Belle de Mai

JR met "un gros coup de colle" sur la Belle de Mai

Hassan Bitar, créateur du Souk des Sciences, invité du talk Marsactu

Hassan Bitar, créateur du Souk des Sciences, invité du talk Marsactu

Un politiste prévoit une alliance FN-UMP en conseil municipal

Un politiste prévoit une alliance FN-UMP en conseil municipal

Marseille, capitale de la rupture

Marseille, capitale de la rupture

Le FN défend le savon made in Marseille

Le FN défend le savon made in Marseille

Le Pen veut "créer la surprise" aux municipales

Le Pen veut "créer la surprise" aux municipales

Les images du quai transbordeur qui fera du Vieux Port un lac

Les images du quai transbordeur qui fera du Vieux Port un lac

Guy Teissier interpelle le Ministre de la mer sur le Parc National des Calanques

Guy Teissier interpelle le Ministre de la mer sur le Parc National des Calanques

Salon international de la croisière : "my english is very bad donc je vais continuer en français"

Salon international de la croisière : "my english is very bad donc je vais continuer en français"

La réquisition d'un bâtiment désaffecté pour des familles roms

La réquisition d'un bâtiment désaffecté pour des familles roms

Le Napoléon-Bonaparte de la SNCM rompt ses amarres

Le Napoléon-Bonaparte de la SNCM rompt ses amarres

Algarade 2013. Faut bien faire le buzz.

Algarade 2013. Faut bien faire le buzz.

Clash entre Samia Ghali et Michel Onfray chez SLT

Clash entre Samia Ghali et Michel Onfray chez SLT

Manuel Valls : "Personne ne doit se sentir tranquille"

Manuel Valls : "Personne ne doit se sentir tranquille"

Le mémorial du camp des Milles en diapo sonore

Le mémorial du camp des Milles en diapo sonore

Précédent

Suivant

Ça vous rend...