• Imprimer
  • A+
  • A-

Archi et urbanisme

Doux Jésus

Miracle sur le Vieux-Port, nos élus marchent sur l'eau

Plus grande place piétonne d'Europe le nouveau Vieux-Port ? Beaucoup le disent mais, même en comptant le bout de Méditerranée qui s'y engouffre, impossible de classer l'emblème de Marseille comme l'égal de la Place rouge ou des Quinconces à Bordeaux.

MarsActu/Jean-Marie Leforestier

Partagez cet article

L'ombrière a trouvé son armature, les grands cure-dents et leurs loupiotes donnent un caractère vertical à l'ensemble minéral. Le tout sera achevé dans le courant du mois de décembre. À cette occasion, Eugène Caselli comme ces vice-présidents voire même la majorité UMP de la mairie qui a soutenu le projet de la communauté urbaine célébreront une fois de plus "la plus grande" ou "une des plus grandes places d'Europe". Ce titre de gloire, on l'exhibe même jusqu'à Paris comme le président de la communauté urbaine au salon nautique de Paris.

Au vu de l'importance de l'événement, faisons une fleur à nos élus, évitons leur de dire une bêtise. Faisons simple : affirmer que le Vieux-Port sera une des places  piétonnes les plus grandes d'Europe, c'est un peu comme expliquer que Marseille est championne de France de l'accueil des tout-petits ou que l'hippodrome Borély a autant de prestige que la ligne droite de Longchamp. Pour s'en convaincre, rien ne vaut un petit survol avec Google Earth. En comptant large, très large même avec la place Gabriel-Péri et le bas de la Canebière, le Vieux-Port reste un peu en dessous des 40 000 mètres carrés, quatre terrains de foot au bas mot. On est bien loin du modèle proclamé, la place royale d'Ispahan, en Iran : 84 000 mètres carrés, tout de même.

Il ne faudra de toute façon pas aller si loin pour comprendre en quoi l'enthousiasme de nos élus est débordant. La place des Quinconces de Bordeaux culmine à 110 000 mètres carrés, la Place rouge moscovite atteint grosso modo la même dimension. Sur le Vieux-Port, pour réussir à les concurrencer, il aurait fallu comptabiliser la mer. Et c'est ce que nos élus ont fait, admettait il y a quelques temps Jean Viard, le vice-président de MPM en charge du projet : miracle au pied de Notre-Dame de la garde, ils ont marché sur l'eau.

Pourtant, question superficie, notre Vieux-Port rivalise désormais avec la place Saint-Pierre de Rome l'Alexander Platz à Berlin ou la Plaza de España à Séville. Un voisinage loin d'être désagréable ou inélégant qui devrait suffire à redorer le blason de l'emblème de la ville... sauf si l'on commence à dire qu'une bonne partie de ce Vieux-port toiletté laissera la place à des bus et à des voitures coupant la place piétonne en deux. Mais laissons encore cette largesse d'appréciation aux élus le jour de l'inauguration.

Notre carte d'Europe des grandes places piétonnes :

Note : ceci ne se veut pas exhaustif et n'est évidemment pas un classement, et les superficies indiquées sont parfois sujettes à débat. Nous invitons nos lecteurs à compléter la carte.

Par Jean-Marie Leforestier et Guillaume hennenfent, le 28 novembre 2012

  • Imprimer
  • A+
  • A-

Ça vous rend...

Vos commentaires

35 commentaires
sur "Miracle sur le Vieux-Port, nos élus marchent sur l'eau"

Anonyme, 3 décembre 2013 à 13:25 min

40.000 m2 en comptant le bas de la Canebière et la place Gabriel Peri, ça fait quoi en réalité? 30.000 m2 en gros. A peine plus que la place St Nicolas à Bastia (27.000m2) qui a au moins le mérite d'être une vraie place avec des cafés, des commerces, des bancs, des arbres, en bref un véritable lieu de vie ce qu'est loin d'être l'esplanade du Vieux Port à Marseille qui reste juste un espace vide et sans âme. Et je ne parle pas des autres villes : Bordeaux, Nancy, Paris ou Lyon qui offrent toutes des places publiques à faire attraper une jaunisse à nos élus prétentieux.
Ca me rappelle un dialogue à la Pagnol(cité de mémoire)
Monsieur Brun:
"A Paris, mon cher César,j'ai vu au moins 40 Canebière"
César :
"40 Canebière! et on dit que ce sont les Marseillais qui exagèrent."

Marseillais indigné , 8 décembre 2012 à 21:22 min

Noël approche c’est vrai ! Mais qui croit encore aux fariboles de ces drôles d’apôtres ,et du petit papa Jean-Claude ?

Placeauxjeunes, 5 décembre 2012 à 16:57 min

Arretez de vous fatiguer, Monnnnnnsieur Puig a réponse a tout. En plus, le vieux port c est son bébé

puig, 6 décembre 2012 à 12:28 min

Le jeune aux dents longues n'a réponse à rien, mais critique tout. C'est tellement plus facile...

Lisa, 4 décembre 2012 à 11:35 min

Une des définition du mot "place": un espace libre, c'est à dire modulable selon l'usage, par et pour la population. L'espace piéton est élargi, surtout coté Rive Neuve, et c'est une bonne chose. Mais l'usage qu'en faisaient les piétons sera-t-il similaire? Passer sur la place, mais également y stationner, et pas... debout! Les nombreux bancs vont-ils être remplacés par des équivalents, permettant un usage similaire? Le Vieux-Port était un peu la promenade des Anglais du pauvre (ah le vilain mot!), donc populaire. Des habitants des quartiers environnants, des personnes âgées, des petits groupes de touristes sans guides (pas que des croisiéristes téléguidés). Il y avait toute une vie occasionnée par la présence de ces bancs, alternatives aux terrasses de cafés et restaurants qui impliquent forcément une dépense, pas toujours souhaitée ou possible. Certains s'y posaient 10 mn, d'autres y restaient des heures, au soleil de toutes saisons, à penser, somnoler, lire le journal, bercer un landau ou se bécoter; les adultes y discutaient pendant que les enfants jouaient autour, des conversations s'engageaient ou des solitudes se côtoyaient. A la place, sur cette place, n'est-il plus question que de passer? D'être usagers des différentes "attractions" touristiques et marchandes? Ou bien encore et nous dit-on "en mieux", de jouir conjointement d'un espace public "ré-approprié"?

puig, 4 décembre 2012 à 16:24 min

Pour des infos complémentaires, vous avez tout là :
http://www.vieuxportdemarseille.fr/images/Chapitre-5.pdf

Et dire que certains disent qu'il n'y a pas eu d'études préalables !

puig, 4 décembre 2012 à 12:23 min

A ma connaissance, des bancs en pierre seront installés sur les quais du port et de Rive Neuve.
Il n'y en avait pas beaucoup quai de la Fraternité, les escaliers du métro en tenaient lieu.
De toutes façons, la réduction de la circulation devrait rendre la halte bien plus agréable.

Lisa, 5 décembre 2012 à 21:00 min

Merci monsieur Puig, mais j'ai déjà parcouru en long en large et en travers ce dossier d'infos. Il s'agit d'informations et de virtuel - supports sur lesquels justement ce fameux calcul "à la louche" de superficie était évoqué en toute gloriole! M'intéresse maintenant le réel palpable (si tant est que le principe de réalité ne vous semble pas "grossier") . Et question bancs: pratiques les bancs en pierre, très ergonomiques, en particulier pour la lecture... ou le dos des personnes âgées; très chaleureux aussi, et je parle de thermie de la matière. Je ne suis pas âgée mais penser aux personnes âgées m'est possible, c'est curieux n'est-ce pas! de même que je ne suis pas ingénieur mais j'ai une prémonition concernant le rapport corps et pierre...

puig, 6 décembre 2012 à 12:27 min

Un banc, c'est un banc, et une place, c'est une place.
Si des bancs en bois avaient été choisis, vous auriez critiqué leur durée de vie (êtes vous prête à payer leur remplacement tous les 2 ou 3 ans ?), en métal, question chaud et froid, c'est pire, etc...
Les bancs actuels sont fournis par une société d'affichage urbain. Êtes vous prête à échanger des dossiers contre une sucette publicitaire ?
Certes, nous ne sommes pas à Barcelone où la ville est parsemée de fauteuils, de bancs, en métal et en pierre.
Mais votre question va au delà du simple confort. La France est championne du monde des dispositifs anti-SDF. Ces aménagements doivent s'inscrire, je suppose, dans cette logique attristante, mais aussi souhaitée par une grande partie de la population...

Après, c'est sûr qu'un modèle avec dossier aurait été plus confortable. Mais toujours moins que ça : www.everstyl.fr/

Lisa, 4 décembre 2012 à 11:35 min

Une des définition du mot "place": un espace libre, c'est à dire modulable selon l'usage, par et pour la population. L'espace piéton est élargi, surtout coté Rive Neuve, et c'est une bonne chose. Mais l'usage qu'en faisaient les piétons sera-t-il similaire? Passer sur la place, mais également y stationner, et pas... debout! Les nombreux bancs vont-ils être remplacés par des équivalents, permettant un usage similaire? Le Vieux-Port était un peu la promenade des Anglais du pauvre (ah le vilain mot!), donc populaire. Des habitants des quartiers environnants, des personnes âgées, des petits groupes de touristes sans guides (pas que des croisiéristes téléguidés). Il y avait toute une vie occasionnée par la présence de ces bancs, alternatives aux terrasses de cafés et restaurants qui impliquent forcément une dépense, pas toujours souhaitée ou possible. Certains s'y posaient 10 mn, d'autres y restaient des heures, au soleil de toutes saisons, à penser, somnoler, lire le journal, bercer un landau ou se bécoter; les adultes y discutaient pendant que les enfants jouaient autour, des conversations s'engageaient ou des solitudes se côtoyaient. A la place, sur cette place, n'est-il plus question que de passer? D'être usagers des différentes "attractions" touristiques et marchandes? Ou bien encore et nous dit-on "en mieux", de jouir conjointement d'un espace public "ré-approprié"?

Marius, 3 décembre 2012 à 18:26 min

Didier Réault a raison, il est absurde de prétendre transformer en grande place publique un port qui a une identité aussi forte ! Annihiler l'identité d'un port qui a été le berceau de la cité,
qui a 2 600 ans derrière lui, le plus ancien de France et l'un des plus anciens d'Europe !!!

En outre, le paysage minéral prévu par l'architecte est une aberration. Si l'on voulait réaménager cet espace, il fallait alors le reboiser en réintroduisant les chênes-verts des origines !

Enfin, une belle occasion a été ratée dans ce chantier coûteux : remettre en eau le port antique par un canal empruntant le côté nord du bas le la Canebière, en y exposant des répliques des beaux navires gréco-romains.

Anonyme, 5 décembre 2012 à 16:52 min

Le Vieux-Port est un site magnifique. Ce n'est pas parce que, historiquement, c'était un port qu'il doit obligatoirement être un moche parking à coques en plastoc au profit de quelques-uns (qui sortent du parking entre 1 et 5 fois par an). Un port, c'est vivant. "L'identité forte" du Vieux-Port, aujourd'hui, est celle d'un parking ; ça ne semble pourtant pas déranger les contempteurs du projet de réaménagement...

puig, 3 décembre 2012 à 19:27 min

"En outre, le paysage minéral prévu par l'architecte est une aberration." "Annihiler l'identité"...
Et en quoi ?
C'est un peu facile d'asséner des certitudes sans donner des motifs, des exemples, des raisons...
Et encore plus quand on affirme qu'il faut insister sur le caractère portuaire de cet endroit. Sur un port, il n'y a pas d'arbres !
Quand à reprocher le coût du chantier en proposant de recreuser un bassin et de fabriquer des répliques 1:1 de navires antiques, c'est une galéjade !

poalagratter13, 5 décembre 2012 à 15:54 min

Un peu psycho-rigide le Puig ! Le Lacydon est à l'origine une calanque, dans laquelle débarquèrent les fondateurs de Marseille, venus de la mer et par la mer. Oui ! comme disait Yvan Levaï Marseille est un port! (sous-entendu, avant tout)Que cette place dans sa configuration et sa matérialité ne rende pas hommage à la mer est un contre-sens. Il aurait fallu des matériaux qui rappelent la mer, l'industrie, le commerce, les mêtiers maritimes.
Son seul avantage est qu'étant pavée, en cas de manif qui dégénère on a les projectiles sous la main...

puig, 5 décembre 2012 à 16:14 min

Et c'est quoi les "matériaux qui rappelent la mer, l'industrie, le commerce, les métiers maritimes" ?
Des pavés en granit, comme il y a toujours eu avant le bitume, je ne vois pas en quoi ce n'est pas "portuaire".

Mistral Boy, 30 novembre 2012 à 16:44 min

Et on oublie au passage la plus grande place piétonne d'Europe qui reste la place Bellecour à Lyon avec 62000m2 sans voiture... ce serait pas mal de s'en inspirer

ericmazargues, 3 décembre 2012 à 19:33 min

Pas trop quand même... Bellecour, c'est surtout un espace vide au centre de la ville, sur lequel il ne se passe jamais rien ou presque. C'est un lieu de transit, de lien entre des quartiers différents, mais nullement un point de rencontre.
Le cœur de Lyon, sur la presqu’île, ce sont les Terreaux ou les Cordeliers.

Placeauxjeunes, 29 novembre 2012 à 21:04 min

Finallement Puig, nous partageons le meme constat. A la difference que quand c est vous qui le dites, c est intelligent et noble et quand c est moi, c est de l auto- dénigrement et du populisme. Mais c est typiquement le réflexe des anciens par rapports aux petits jeunes. Classique...

puig, 30 novembre 2012 à 03:28 min

Non, peut être les optimistes face aux pessimistes; mais d'habitude, ce sont les jeunes qui sont optimistes...

puig, 29 novembre 2012 à 13:06 min

Ce qui vous échappe, cher gamin, c'est que si certes, et je le dis avec autant de force que vous, nous sommes au plus bas en termes de propreté, de transports urbains, d'entretien de la voirie, d’honnêteté des élus, de civisme des habitants, voire même d'intérêt citoyen pour la ville et l'urbanité, s'il est un domaine où nous battons le monde entier, c'est l'auto-dénigrement.
Et surtout l'art de se tirer des balles dans le pied avec délectation.
Quand arrivent de rares avancées, des aménagements de qualité, des améliorations par rapport à l'existant, voire même des projets de modification du mode de fonctionnement de l'agglomération susceptibles de changer un tant soit peu la donne, ça hurle de tous les côtés.
D'abord, les opposants normaux à tout projet, ceux que cela va déranger (ici les plaisanciers et les auto-bourrins, là les maires égoïstes de la périphérie, ailleurs les chasseurs et les promoteurs, j'en passe). C'est normal, les lobbies sont dans leur rôle, les décideurs adaptent et passent outre.
C'est plus compliqué quand la politicaille s'en même, et que les projets ne sont pas jugés pour ce qu'ils sont, mais par qui les porte. Et nous sommes dans ce cas ici, comme pour le PN des calanques, comme, pour vous toute décision prise par MPM, etc...
Cela existe aussi ailleurs, mais c'est c'est à Marseille proportionnel à l'importance démesurée de la politique dans la vie quotidienne, en tant que théâtre, bien sûr.
Et il y a surtout, et en ce domaine, nous sommes uniques au monde, et devrions faire l'objet d'études anthropologiques poussées, ceux qui contestent tout par principe, sans aucune justification, ni morale, ni économique, juste par plaisir. La mauvaise humeur érigée en mode de vie, le ronchonnement permanent,la contestation comme seul dialogue, la confrontation remplaçant le dialogue, bref, la dépression morale, quelqu'en soit le motif.
Machin dit vert, ah, non, le bleu c'est mieux. Finalement, c'est du bleu, oh bon, seul le rouge me va.
"Ich bin der Geist, der stets verneint!", c'est très beau, mais ça ne fait pas avancer les choses, et en tous cas pas dans la bonne direction.
Et ce dont notre ville a besoin, c'est d'avancer. Même si parfois, ça n'avance pas très droit, pas toujours dans la bonne direction, pas assez vite ou trop.
Mais avec vous, c'est l'immobilisme qui nous guette, donc la régression.

Anonyme, 4 décembre 2013 à 12:10 min

Puig n'a pas tort, sauf que, il faut bien reconnaître que nos élus cherchent le bâton pour se faire battre. En effet si la Ville n'avait pas fait tant de battage autour de cette esplanade avec des affirmations ridicules du style : nous réalisons la plus grande place d'Europe (pourquoi pas de la galaxie?), il n'y aurait pas eu tant de réflexions narquoises. A Marseille le moindre aménagement de quartier est présenté comme étant à l'égal de la construction des pyramides. Il n'y a qu'à voir M Gilles se gargariser d'avoir créé un vestiaire pour les boulistes de Vallier ou d'avoir fait repeindre une maison de quartier...Le fait d'avoir réaménagé le quai du Vieux Port ne doit pas faire oublier la disparition de vraies places comme Sébastopol ou la Plaine qui elles étaient de véritables lieux de rencontre et de vie pas pour les touristes de passage mais pour les Marseillais.

Anonyme, 7 décembre 2012 à 13:07 min

Avancer ? Vers quoi ? Le mur ? Enfin il y aura plus de place pour les rassemblements avant les manifs....

Ouvrez les yeux, 28 novembre 2012 à 20:56 min

Et oui, Puig, on est visiblement plusieurs a penser qu'on marche sur la tête dans cette ville. Tiens, j ai une question: est ce qu on va garder la vielle gare pour les navettes vers le fioul?

vérité 13, 28 novembre 2012 à 19:53 min

je suis d'accord avec M. Réau. Le Vieux-port est d'abord un port et ça a été complètement zappé par le projet. C 'est vrai qu'on se demande à quoi ça sert cette place géante. j'ai du mal à comprendre l'intérêt mais peut-être qu'il y en a un. on verra à l'usage.

Placeauxjeunes, 28 novembre 2012 à 19:44 min

Raté Puig et je trouve ça plutôt rassurant qu on soit plusieurs à penser la même chose. Et franchement, je ne vois pas où mes propos sont populistes. Vous trouvrez que la ville est propre, vous? Vous trouvez que nos transports collectifs sont performants? Vous trouvez que nos rues sont en bon état? Vous trouvez qu on a une bonne politique de tri des déchets dans cette ville? Vous peut etre mais moi non et je suis désollé que cela ne vous plaise pas a entendre. Et effectivement, je considére que c est aux élus de s en occuper, et ca me parait plus important que de davoir si nous avons la plus grande place d europe

puig, 28 novembre 2012 à 19:20 min

C'est marrant, les deux populistes place et ouvrez chassent en meute. A croire que c'est le même...

Placeauxjeunes, 28 novembre 2012 à 18:49 min

Au lieu de marcher sur l eau, les Caselli, Viard et autres feraient mieux de s occuper de nos problemes et de faire d abord ce qu ils ont à faire: rendre la ville enfin propre, faire des vrais transports collectifs avec des horaires adaptés a la 2eme ville de France, boucher les trous dans les rues, baisser le prix de l eau, faire une vraie politique de tri des déchets qui est aujourd hui un vrai fiasco et une honte pour la 2eme ville de France...
Qu ils reviennent un peu sur terre.

Ouvrez les yeux, 28 novembre 2012 à 17:39 min

Bravo pour cet article. Pourquoi ils nous bassine alors avec leur plus grande place d Europe.? Et leur ombrelle géante, c est pas n importe quoi? J'ai lu dans La Provence l autre jour que Monsieur Viard proposait d y mettre les marchands de poisson. En fait, ça va être un marché couvert ou un abri à moto. Sympa, non?

ericmazargues, 28 novembre 2012 à 14:51 min

Ouais...
Chercher la petite bête, ça défoule et c'est facile avec les buses qui nous gouvernent, mais ça avance à quoi ?
L'essentiel est que l'espace dévolu aux piétons soit supérieur à la situation antérieure, non ?

La place des Quinconces, ce n'est pas vraiment une place, ça s'apparente plus à un jardin public (les mauvaises langues disent terrain vague), comme la place Bellecour, d'ailleurs (il vaut mieux comparer avec les Terreaux, 7000 m2), et la plaça de Albuquerque, qui est un rond-point arboré dans un coin paumé. Et sur ces places, il y a aussi des bus, voitures, etc...
Si on prend les espaces dégagés permettant la réunion du public en grande masse, cela change un peu la donne. La place du commerce à Lisbonne, c'est le point de comparaison parfait, c'est au bord de la mer (enfin, du Tage), bordé d'immeubles néo-classiques. A Séville, j'aurai plutôt pris l'Alameda de Hercules, la place d'Espagne, ça ne sert que dans Star Wars.
Et la place de Catalogne, à Barcelone (50 000 m2)? Les Plazas Mayores de Salamanque (4400m2), Madrid, Cacerès ? la Grand place de Saint Niklaas, la plus grande de Belgique (32 000 m2)?
Alors, bien sûr si on va chercher la place Rouge, la place du Palais à Saint-Pétersbourg, la place de l'indépendance de Kiev voire Tian'anmen, on trouvera toujours à chipoter.

De toutes façons, à Marseille, on a déjà une de plus grandes places d'Europe, la place Jean Jaurès, dite la Plaine Saint-Michel, qui fait 25 220 m2 ! Non mais !

Anonyme, 28 novembre 2012 à 16:35 min

D'accord avec Eric pour les Quinconces, à part le cirque Gruss en hiver, ya pas grand chose à y faire...

ukhbar, 28 novembre 2012 à 15:58 min

Place Jean Jaurès qui, vu son aménagement actuel, ne donne pas l'impression d'être si grande. Il s'agit, à dire vrai, d'un rond-point parking plus qu'une place.

Avé, 28 novembre 2012 à 15:23 min

Tout à fait époustouflant niveau documentation :), où est-ce que vous avez pêché tout ça ?

ericmazargues, 28 novembre 2012 à 16:00 min

La plupart, à part Moscou et Pékin, je les connais, donc je peux comparer.
Et le reste, un coup de wikipédia (avec circonspection) et de Google maps.

Jojomigrateur, 28 novembre 2012 à 14:39 min

Je leur conseille la place Tien an men et ses 40 hectares à Pékin... De quoi les rendre beaucoup plus humbles...!

Didier REAULT, 28 novembre 2012 à 14:25 min

Mais le vieux port est d'abord un port ! Et cette notion a été oubliée dans le projet ! Je le disais déjà, il y a un an et demi ; je n'ai pas changé d'avis ! http://didier-reault.fr/marseille-ville-metropole/vieux-port-du-pieton-m...

Déposer un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Votre commentaire : *

Suivez-nous

Jour après jour, restez connectés à Marsactu !

On en a parlé... le 11 septembre 2013

De quoi accouchera l'ancienne maternité de la Belle de Mai ?

De quoi accouchera l'ancienne maternité de la Belle de Mai ?

Après de nombreuses mésaventures, l'ancienne maternité de la Belle de Mai devrait accueillir deux projets : un projet immobilier de 133 logements sur une partie du terrain et un village vacances de 137 chambres. Après avoir vu naître des ...

Commentaires (10)25%

Jacques Fradin : "La métropole est une chance pour Aix"

Jacques Fradin : "La métropole est une chance pour Aix"

Cette semaine dans le talk métropole, l'architecte aixois Jacques Fradin, président de l'association "Devenir" pose son analyse sur la métropole. Pour lui, le nord du territoire a beaucoup à y gagner et il s'agit surtout ...

Commentaires (5)25%

Sondage

Que faire de la Villa Méditerranée ?

Vos amis sur Facebook

On en a parlé... le 16 septembre 2013

En images

Laurence Bricteux fait goûter le code aux enfants

Laurence Bricteux fait goûter le code aux enfants

Sur les ports de Marseille, Réjane Lhote croque "la poésie du quotidien"

Sur les ports de Marseille, Réjane Lhote croque "la poésie du quotidien"

Moatti et ses méditerranéennes

Moatti et ses méditerranéennes

Anti-métropole : "C'est notre baroud d'honneur"

Anti-métropole : "C'est notre baroud d'honneur"

"Il y a une méconnaissance absolue de l'urbanité des quartiers nord"

"Il y a une méconnaissance absolue de l'urbanité des quartiers nord"

"IAM, c'est du rap de vieux, les gars, mettez vous ça dans la tête"

"IAM, c'est du rap de vieux, les gars, mettez vous ça dans la tête"

Exposition "Picasso céramiste et la Méditerranée"

Exposition "Picasso céramiste et la Méditerranée"

JR  met "un gros coup de colle" sur la Belle de Mai

JR met "un gros coup de colle" sur la Belle de Mai

Hassan Bitar, créateur du Souk des Sciences, invité du talk Marsactu

Hassan Bitar, créateur du Souk des Sciences, invité du talk Marsactu

Un politiste prévoit une alliance FN-UMP en conseil municipal

Un politiste prévoit une alliance FN-UMP en conseil municipal

Marseille, capitale de la rupture

Marseille, capitale de la rupture

Le FN défend le savon made in Marseille

Le FN défend le savon made in Marseille

Le Pen veut "créer la surprise" aux municipales

Le Pen veut "créer la surprise" aux municipales

Les images du quai transbordeur qui fera du Vieux Port un lac

Les images du quai transbordeur qui fera du Vieux Port un lac

Guy Teissier interpelle le Ministre de la mer sur le Parc National des Calanques

Guy Teissier interpelle le Ministre de la mer sur le Parc National des Calanques

Salon international de la croisière : "my english is very bad donc je vais continuer en français"

Salon international de la croisière : "my english is very bad donc je vais continuer en français"

La réquisition d'un bâtiment désaffecté pour des familles roms

La réquisition d'un bâtiment désaffecté pour des familles roms

Le Napoléon-Bonaparte de la SNCM rompt ses amarres

Le Napoléon-Bonaparte de la SNCM rompt ses amarres

Algarade 2013. Faut bien faire le buzz.

Algarade 2013. Faut bien faire le buzz.

Clash entre Samia Ghali et Michel Onfray chez SLT

Clash entre Samia Ghali et Michel Onfray chez SLT

Précédent

Suivant

Ça vous rend...