• Imprimer
  • A+
  • A-

Archi et urbanisme

Souriez, vous êtes filmés

L'inauguration du Vieux-Port offre "un théâtre à ciel ouvert" aux élus

Samedi matin, l'ensemble des élus s'étaient donné rendez-vous pour inaugurer le vieux-port rénové. Le petit jeu des discours mi-écrits, mi-improvisés laisse paraître les tensions de la course électorale. Ennemis jurés, Jean-Noël Guérini et Marie-Arlette Carlotti se sont offerts un beau "clash sourire" sur l'estrade.

MarsActu/Jean-Daniel Favre

Partagez cet article

Les anthropologues des siècles prochains se pencheront avec intérêt sur ces êtres particuliers que sont les élus de la République. Dans les archives, ils jetteront sans doute un regard particulier sur les inaugurations qui constituent pour les édiles un rituel indétrônable. Pour l'inauguration du Vieux-Port, les services de la  communauté urbaine ont mis au point une mise en scène millimétrée pour offrir une estrade de commedia dell'arte aux quatre grands financeurs : Jean-Claude Gaudin, Jean-Noël Guérini, Michel Vauzelle et Eugène Caselli assortis de la ministre de Marseille, Marie-Arlette Carlotti et du préfet de région, Hugues Parant. 

Un peu avant, c'est dans la toute nouvelle "city navette" qu'ils ont débarqué, sourires aux lèvres, foulant d'un pas vif le tapis rouge déroulé sous le plafond miroitant de l'ombrière. Première étape : la coupure du ruban bleu-blanc-rouge assailli par la foule de photographes et de preneurs d'images. Pour les élus de second rang (députés, conseillers régionaux, généraux, municipaux), il faut alors de jouer des coudes pour être à portée des quatre stars du jour pour espérer figurer en bonne place sur les images diffusées dans les journaux. Dans ce combat de coudes, l'avantage va aux grands qui placent leur trombine à l'immédiat second plan. A ne pas manquer en vidéo le beau lapsus "Jean-Noël Caselli" : 

 



Inauguration du Vieux port : arrivée en City... par marsactu

 

Une fois arrivés à l'estrade, seuls les puissants, entendez les financeurs, ont le privilège de prononcer les discours. Avant eux, les deux architectes, Michel Desvigne et le concepteur de l'ombrière pour Foster & Partners, Spencer de Grey, planchent sur leurs projets. Michel Desvignes insiste sur l'aspect emblématique du lieu "c'est bien plus qu'un espace public, c'est un morceau de géographie, la calanque d'origine". Et répond aux critiques : "Certains s'étonnent de l'absence de végétation mais l'espace d'un port est minéral. Notre projet prévoit une chaîne de parcs autour du Pharo"... À l'horizon 2020, les arbres ont le temps de pousser. Son collègue anglais discourt dans sa langue, ce qui permet au maire de lancer à un conseiller municipal d'opposition du Panier : "ô Bramanti ! Tu traduis ?". L'intéressé dira plus tard : "J'ai traduit en corse mais degun a compris".

Viennent ensuite les grands élus, ceux qui ont paraphé les délibérations et libéré l'argent public pour financer la rénovation. L'organisation a prévu une maîtresse de cérémonie qui pose une question aux élus avant leur discours. Elle tente de demander au maire ce qu'il voit du Vieux-Port depuis son bureau. Mais Jean-Claude Gaudin n'en a que faire : "Si vous permettez, je vais d'abord saluer les élus ici présents". Il brode ensuite sur un canevas déjà rodé : les 400 000 spectateurs du lancement de la capitale culturelle, le classement du New York Times "qui place Marseille au second rang des destinations mondiales derrière Rio" (gros succès), et puis ses "dadas" historiques : l'assassinat d'Alexandre de Yougoslavie, l'incendie des Nouvelles Galeries, la Libération avant de conclure sur une tirade qui fleure bon la déclaration de candidature.

 



Gaudin : "A tous ceux qui disent que les élus... par marsactu

 

Par ordre de financement, le conseil général arrive juste après la communauté urbaine. Barbe au vent, Jean-Noël Guérini se régale de sa position de vilain petit canard, honni pour ses affaires sulfureuses mais invité d'office de par son poids institutionnel et financier. Il profite de son discours pour répondre à une question qu'on ne lui a pas posée : "Moi, le Vieux-Port, je le vois depuis la fenêtre de mon domicile. Je peux le dire puisque tous les Marseillais savent où j'habite", référence aux nombreux reporters qui planquent devant son huis à chaque convocation judiciaire. En passant, il s'offre une belle brassée de fleurs. Auto-promo en vidéo :  



Guérini : "J'ai été le premier à émettre l'idée... par marsactu

Le jeu de l'inauguration le force à côtoyer celle qui se présente comme sa plus farouche adversaire, Marie-Arlette Carlotti, ministre et conseillère générale. Comme il a l'estrade et le micro, il l'interpelle directement ce qui donne une belle scène d'anthologie. La vidéo pourrait être titrée "clash sourire".



Jean-Noël Guérini prend à partie Marie-Arlette... par marsactu

Du coup, quand vient son tour, le président du conseil régional, Michel Vauzelle distribue les traits d'humour comme on serre les pognes en campagne. Et, à ce petit jeu, il n'est pas le plus mauvais. La preuve en images.



Vauzelle : "je suis le seul à ne pas avoir un... par marsactu

Puissance invitante, Eugène Caselli ferme le ban des discours. Et comme c'est un garçon bien élevé, il a le tact de répondre aux questions de la maîtresse de cérémonie qui fait appel à ses souvenirs d'enfance "à l'époque où le Vieux-Port était [son] terrain de jeu". "J'habitais tout près puisque je suis né place de Lenche, se souvient le président. Et, effectivement, enfant, je venais me baigner dans le Vieux-Port puisqu'à cette époque on pouvait encore le faire". "Té! Moi, je me baignais aux pierres plates", intervient alors le trublion Guérini, décidément intenable.

Mais Caselli ne sortira pas du rail d'un discours mijoté aux petits oignons du lyrisme par on ne sait quels plumitifs reconvertis de son équipe. Tout y est : le débarquement des grecs venus de Phocée, la "seule forêt du Vieux-Port, c'était celle des mâts qui poussait jusqu'au milieu des maisons", le ballet des marchandises et des travailleurs et le "grand théâtre à ciel ouvert" dont il est un des acteurs.



Le port, "un grand théâtre à ceil ouvert", Caselli par marsactu

Mais comme la campagne a commencé, il n'est pas question de fâcher quiconque. Au contraire, à cet endroit, le Vieux-Port a retrouvé son beau nom de quai de la Fraternité, il est donc question de réconciliation avec les plaisanciers, les transporteurs, les riverains et les commerçants, toujours en train de râler et pour lesquels, le bel Eugène se fend même d'un bout de réclame. 



Caselli : "Allez chez nos commerçants !" par marsactu

Bien entendu, le mot de la fin vient à la ministre de l'étape, Marie-Arlette Carlotti qui n'avait pas droit au discours en estrade. En descendant, elle ne s'est pas privée de commenter le clash avec son ancien chef de file. "Vous voyez bien que je souris mais ça dépend à qui..."

Par Benoît Gilles et Esther Griffe, le 2 mars 2013

  • Imprimer
  • A+
  • A-

Ça vous rend...

Vos commentaires

44 commentaires
sur "L'inauguration du Vieux-Port offre "un théâtre à ciel ouvert" aux élus"

Prometheus, 10 mars 2013 à 09:51 min

J'ai me bien la petite note d(humour "La ministre délégué à Marseille". doit-on comprendre qu'à Marseille il n'y a que des personnes en situation d'handicap ou faisant l'objet d'exclusions. On lui rajoute les personnes âgés et là elle pourra s'occuper de toutes nos stars politique marseillaises. Allez Sourieeeezzzz !!!

Placeauxjeunes, 7 mars 2013 à 22:29 min

Pourquoi, c est pas Caselli le responsable de la propreté aMarseille?

Placeauxjeunes, 5 mars 2013 à 22:35 min

Mon pauvre Le marseillais,
Je crois vraiment que vous n avez vraiment rien compris. Vous pouvez mettre des pavés en or sur le vieux port, si vous avez a coté un centre ville qui ne cesse de se paupériser et qui est degueullasse, ca ne changera ni l image de Marseille et encore moins le fond du probleme de cette ville. Quant a dire que Noailles est le secteur le mieux nettoyer de Marseille et l endroit où on fait le plus d efforts, alors là il fallait oser. Mais ceux qui habitent dans la crasse du centre ville et des autres secteurs de Marseille pourront toujours aller se regarder le haut du crane sous l ombriere pour se remonter le moral...

Electeur du 8e, 5 mars 2013 à 22:59 min

Mais votre manie obsessionnelle de répéter que Caselli est responsable de la saleté de la ville vous masque peut-être une réalité que Le marseillais expose simplement comme, avant lui, Robert Assante il y a quelques années : "Toute cette merde qu'il y a dans nos rues, elle ne tombe pas du ciel : c'est la nôtre !"

Parmi les raisons de la déliquescence de cette ville, il y a certes l'incompétence de ses édiles, mais il y a aussi l'incivisme d'une partie de ses habitants qui, en effet, s'en foutent.

Prometheus, 10 mars 2013 à 09:47 min

Et chaque fois qu'on parle de propreté on oublie le Syndicat. FO a aussi sa responsabilité dans l'affaire même si encore une fois les premiers responsables sont les élus qui ont distribués les jobs de cantonniers et dérivés à des bras cassés et qui ne commencent leur véritable journée qu'à 16h lorsqu'ils travaillent à leur compte. Après o n peut toujours parler d'un centre ville pauvre etc etc...

Le marseillais, 6 mars 2013 à 08:37 min

Mon cher Places aux jeunes. Il est peut-être vrai que je n'ai rien compris, mais votre ton et votre pertinence m'éclairent vraiment. Je vous propose, comme je le fais tous les jours, d'habiter dans ces quartiers et peut-être alors vous pourrez vous rendre compte des moyens mis en oeuvre pour nettoyer la crasse. Je vous propose aussi de comparer ces moyens avec attention avec ceux mis en oeuvre dans d'autre quartiers qui paraissent plus propres. Peut-être alors changerez vous d'avis. Depuis plusieurs années il est mis plus de moyens, sans véritablement arriver à changer l'image, peut-être faudrait il alors changer de stratégie et mettre en place de véritables mesures coercitives promises depuis longtemps mais jamais appliquées.

Placeauxjeunes, 5 mars 2013 à 10:37 min

Pascalou,
Vous avez raison, on est pas obligé de vivre sans ambition. Mais il me semble que la premiere ambition de nos elus devrait etre avant toute chose de s occuper des conditions de vie reelles des habitants. Comment peut on depenser 50 millions d euros pour relooker le Vieux port aloes qu a quelques centaines de metres de là, la puissance publique n est pas en capacité d assurer aux gens le strict minimum en terme de propreté, de salubrité, de securité et d amenagement urbain. Je maintiens que voir tous ces elus s auto-congratuler a un coté choquant et de decaller par rapport a la realité.

Le marseillais, 5 mars 2013 à 21:54 min

La saleté, c'est l'affaire de tous, mais surtout de ceux qui vivent dans le quartier. Dans le quartier de Noailes et alentours, c'est le lieu où je pense qu'il doit y avoir la plus importante fréquence de nettoyage et de moyens mis à disposition. Pourtant,cela parait toujours sale. Alors, que faut il faire? Investir encore plus pour nettoyer la m.... de ceux qui coutent le plus cher par habitant à la collectivité et qui s'en foutent, ou bien essayer de donner une nouvelle image à la ville en investissant un peu dans de la culture. Pour ma part, je penche pour la deuxième solution.

lucide, 4 mars 2013 à 15:34 min

En regardant les bouts de vidéos de Marsactus on songe à une série "d'éloges" funèbres sortie d'un film comique italien

Anonyme, 4 mars 2013 à 20:11 min

malheureusement ce n'est pas du tout du cinéma,et encore moins comique.
La réalité, la dure réalité, qui n'est pas prés de finir.
Comme pour la plupart d'entre-eux ils ont une sante de fer, ils sont là pour très longtemps.
Comment on dit en provence,"il y a de la chance que pour les...." , mettez ce que vous voulez.

Placeauxjeunes, 4 mars 2013 à 13:54 min

Et a quelques dizaines de metres de là, la vraie vie des marseillais continue! Allez voir les témoignages des habitants de Noailles, photos a l appui, dans un article de La Provence de Samedi. Plutot que de parader entre eux sur les estrades, nos elus feraient mieux d assurer au moins le stric minimum aux habitants. Les rats crevés, les poubelles qui degueulent, les trous dans les rues, ha ca c est sur, c est moins vendeur que les nouveaux pavés du vieux-port et l ombriere!!! Il y a quelque chose d indécent dans cette mascarade qui a vraiment du mal à passer.

JohnnyMack, 7 mars 2013 à 00:40 min

Ne vous inquiétez pas, la municipalité annonce la création d'un 4* sur la canebière (véridique). On va en voir de la mixité sociale, ou pas.

Pascalou , 4 mars 2013 à 20:50 min

vous mélangez tout...

Ok la ville est pauvre et sale mais on est pas obligé de vivre sans l'ambition d'essayer d'améliorer les choses...

Maintenant vous avez raison, il y a une vraie fracture sociale, sociétale et même ethniques entre le Nouveau Vieux Port, d'une part, et la canebière, Belsunce, Noailles d'autre part...

Ro g, 4 mars 2013 à 12:01 min

Pardon pour le doublon

Ro g, 4 mars 2013 à 12:00 min

Entre Gaudin, Guerini, Caselli, et Vauzelle, voilà les nouveaux acteurs de "La partie de cartes" du Bar de la Marine .
Du Pagnolesque, si ce n'est que ces gens gouvernent, hélas, nos vies .

Ro g, 4 mars 2013 à 10:50 min

Ben entre Gaudin, Guerini, Caselli, et Vauzelle on a la Partie de Carte au Bar de la Marine, nouvelle version, ça serait des plus drôle si ils ne dirigeaient pas, hélas notre vie

La Vigie, 4 mars 2013 à 09:20 min

Oui du grand théâtre, guignolesque !

bli bli , 3 mars 2013 à 20:58 min

Guerini est mytique,quand il prend madame la ministre à partie, elle n'a pas le niveau. Elle est là sens bouger face à son ancien patron.(allez sourié vous ete filmé)

Placeauxjeunes, 3 mars 2013 à 18:35 min

Je ne sais pas ce que ca donnait de face mais votre photo de dos fait peur!! On entrevoit le dynamisme et le tonus de ceux qui nous gouvernent... Franchemenr, ce genre d unayguration est pitoyable. Tous ces elus qui arrivent dans leur navette rose alors que tout le monde attend, c est vraiment d un autre temps. On dirait les roitelets qui arrivent en carrosse pour voir le petit peuple. C est affligeant. Vivement qu en 2014, on passe a autre chose. Et pendant ce temps là, les vrais gens restent avec leurs vrais problemes. D ailleurs, c est curieux mais pour ce genre de trucs qui sert a rien , là ils sont tous d accords. Que c est triste

Anonyme, 4 mars 2013 à 21:35 min

...comment le protocole gère la question "fuites" ? Vous croyez qu'on leur fait porter des "Confiance", où que l'intervention est minutée, genre en régie c'est "top pipi dans 2 minutes" ?..

Anonyme, 3 mars 2013 à 17:26 min

P.....! le regard méprisant de jibrayel à la Carlotti, qui était prête à accepter un bisou.
Socialistes de coeur.

Anonyme, 4 mars 2013 à 14:18 min

Je ne l'aime pas du tout celui là et voire pire à un point !

Anonymuse, 3 mars 2013 à 14:22 min

c"était le ballet des pingouins, ça va faire mal en 2014, il va y avoir beaucoup de désenchantements

Pascalou , 3 mars 2013 à 13:43 min

Je viens de découvrir l'ombrière ce matin et je reconnais que c'est une réussite ! J'étais sceptique au départ comme tout le monde mais là le travail accompli par les entreprises est remarquable... Les gens se prennent en photos dessous c'est devenu une vraie attraction !

A voir comment cela va vieillir maintenant ? Je suis sceptique sur l'entretien car depuis la fin des travaux je ne vois jamais degun sur le vieux port pour nettoyer les pavés du parvis !!! Lamentable de voir les pavés souillés aussi vite !!! Il faut vraiment mettre tout le monde en rang de bataille pour préserver cet espace ! Que foutent les services du nettoyage ? Que fout FO ?

Mais là avec l'ombrière on a une vraie signature et identité architecturale... Le vieux port est unique au monde encore plus avec cette oeuvre d'art !

Bravo

Anonyme, 4 mars 2013 à 14:22 min

Et deux pas plus loin c'est l'horreur de part et d'autre du panier à noailles et on parade .. P.. quel fric perdu mais pas pour tous pour ces 4 là et lui qui se permet de dire " je n'ai ni appart ni maison !! " le pauvre , il a du tout expatrier et à qui il compte faire croire tout ça .. ça me débecte

Anonymuse, 3 mars 2013 à 14:25 min

FO : cherche un excuse pour faire grève, ils n'ont que ça à foutre

savon de Marseille, 2 mars 2013 à 23:21 min

Qu'est ce que fait là Mme CARLOTTI ?
Elle représente qui ?

La video sur l'intervention de J.N.G est un morceau d'anthologie:
A archiver . Les 30 secondes de la semaine !

Voir l'"animal bléssé" donnant un coup de croc au projet de Métropole( illisible et raté , sur ce point il a raison !) tout en regardant droit dans les yeux Mme CARLOTTI est un moment plein de lucidité.
On peut penser ce que l'on veut sur JNG ;mais là ,c'est une montée au filet audacieuse. Le visage pétrifié du Préfet et les fesses serrées de J C Gaudin témoignent de ce moment d'une rare violence .
Mme Carlotti ne prend pas le risque de réponse , elle ne s'expose pas, et n'est là pour la photo.
Une prudence calculée qui ne présage rien de bon pour l'avenir.
C'est dans l'adversité que l'on reconnais les bons politiques.

Vieux-Port, 3 mars 2013 à 11:03 min

Ah oui ? Moi je l'ai trouvé pitoyable Guérini. Il ne sait que ânonner se victimiser et menacer. Quelle plaie de l'entendre s'exprimer sérieux...

La métropole ? Evidemment qu'il est contre... Elle vient empiéter sur son pré carré. Il joue sur du velours avec les petits barons. Tellement facile et contre-productif.

Il lui faudrait de vrais politiques en face. Là ça manque clairement de répondant.

Anonyme, 4 mars 2013 à 14:27 min

Tous se valent avec leur cirque habituel .. TOUS
La place est trop bonne , ils vendraient père et mère pour y arriver .. en attendant : ils se bradent eux mêmes Oui c'est pitoyable pour tous !

MP, 2 mars 2013 à 22:56 min

À l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. L’aménagement de ces itinéraires cyclables doit tenir compte des orientations du plan de déplacements urbains, lorsqu’il existe.

Article 20 de la loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie (dite Laure) du 30 décembre 1996, actuel article L 228-2 du code de l’environnement
Il faut apprendre la loi à tous ces braves gens !!!!!

Pascalou , 3 mars 2013 à 08:54 min

Arretez avec vos pistes cyclables de partout... encore un extrêmiste du vélo en ville !

Vous dénaturer le projet.

puis avant de dicter la loi (laure) Apprenez que celle ci n'impose pas en l'espèce de modalités particulière de matérialisation de pistes cyclables... ce qui compte c'est que les vélos puissent prendre les espaces... peut importe qu'il y ait des marquages tout pourris ou non !

On dirait que vous regrettez le temps du 2 fois 4 voies de circulations...

Vous êtes vraiment contre productif avec des raisonnements décroissants de la sorte.

Collectif Cyclistes EnragéEs, 4 mars 2013 à 12:53 min

Cher Pascalou,
tout extrémistes du vélo que nous soyons, nous connaissons la loi (art 228-2 du Code de l'Envt) : "à l'occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l'exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d'aménagements sous forme de pistes, maquages au sol ou couloirs indépendants"
Donc, La rue de la Rép, la Canebière et le Vieux-Port sont ILLEGAUX, que ça vous plaise ou non. Un jour la CU-MPM devra rendre des comptes devant la justice.

Pascalou , 4 mars 2013 à 21:01 min

Sauf que sur le vieux Port, vous pouvez empruntez les voies de bus et les larges espaces du Vieux Port....

Maintenant, la CUMPM avec de tels raisonnements ne fera plus rien comme ça les contribuables feront des économies grâce au Collectif des Cyclistes Enragés...

La réalité, c'est que le Vieux Port est comme une grande place... Vous Vous posez la question de pistes cyclables avec des tracés sur la Place du Capitole à Toulouse ou la place Vendôme à Paris ? Non car cela dénaturerait les lieux... Vous pouvez librement circuler avec votre vélo sur le nouveau Vieux Port sauf si vous avez besoin d'un logo au sol tout les 10 mètres comme un âne bâté qui suit une carotte en vain ....

johnnyMack, 7 mars 2013 à 00:36 min

Vos très chers ânes bâtés sont plutôt à chercher dans les bureaux dorés de la mairie et du palais du Pharo. Ces élus qui au mépris de la loi, rénovent des boulevards sans aménager de piste cyclable. Beaucoup de pays, même latins comme l'Espagne, ont compris depuis longtemps l'intérêt de ces pistes: les citadins s'y retrouvent en terme d'agrément, de calme et de pollution.
Et puis, les voies de bus, je vous incite à aller y faire un tour entre taxis furieux et bus de plusieurs tonnes, vous m'en dirait des nouvelles.

Le marseillais, 5 mars 2013 à 22:05 min

Encore d'accord avec Pascalou.
Décidément les cyclistes Enragés ont trouvé un bon fond de commerce pour les rendre célèbres et leur donner de l'importance. Ces gens là vivent d'un texte de loi qui leur permet d'attaquer les collectivités lorsque les aménagements ne prévoient pas d'aménagements cyclables. Ainsi, en France, on a maintenant 3 types de personnes: celles qui travaillent, celles qui ne travaillent pas, et la dernière plus récentes qui semblent un peu plus intelligentes (type Cyclistes enragés), celles qui empêchent les gens de travailler.

Le marseillais, 2 mars 2013 à 19:44 min

Entièrement d'accord avec Pascalou. La navette est très souvent vide. Je ne comprends pas son utilité alors qu'en même temps a été mis en place la nouvelle ligne 82 qui fait le même trajet. Si sur le port il y a moins de voiture, j'ai l'impression qu'il y a de plus en plus de bus qui passent par là. C'est bien dommage. Et en plus, pour la navette, on ne peut même pas la prendre avec un ticket classique; il faut payer 50 cts. Je ne vois vraiment pas l'intérêt. Quand on sait ce que coute la RTM au contribuable, cela n'était pas la peine d'en rajouter.

Vieux-Port, 3 mars 2013 à 11:09 min

Evidemment que les 50 cts sont rébarbatifs. En quoi se justifient-t-ils ? La politique des transports en commun de MPM est minable.

Pascalou , 3 mars 2013 à 13:52 min

Les 50 centimes sont symboliques, histoire de dire qu'on a business plan avec la RTM... en fait on met en place des Bus de partout sans études socio économiques et surtout sans vexer les syndicats qui restent sur leur position de maintenir à perte des lignes de transport ...
D'ailleurs remarquez qu'il n'y a plus de grève de la RTM depuis longtemps. Ce n'est pas forcément bon signe, c'est juste que les grands directeurs de la RTM ont tout lâché à cette minorité syndicale qui fait la pluie et le beau temps sur les transports en commun... autant dire qu'on est gouverné par la crème de la crème en la matière !

Electeur du 8e, 5 mars 2013 à 10:16 min

L'absence de grève à la RTM signifie le contraire de ce que vous supputez gratuitement : le principal syndicat "gréviculteur", qui tenait le haut du pavé, est devenu minoritaire, et un autre syndicat plus enclin au compromis a pris sa place - et accepte de discuter avec une direction plus rigoureuse que par le passé...

Nino, 2 mars 2013 à 19:38 min

Ils se sont cru au festival de canne! Ridicule la com avec leur arrivé en bus c'est d'une autre époque (carrosse, tapis rouge). Quoi que l'année prochaine ils sont tous à la retraite "il faudra mettre le tapis rouge à la rue George "

Pascalou , 2 mars 2013 à 19:16 min

C'est à ça que sert la city navette ??? Débarqué nos chers élus... Pour une fois que c'était rempli ???

Comment était l'inauguration en dehors des discours des élus ???

Carlotti ??? présente et pourquoi ? Pourquoi pas le jeune papa MENUCCI à sa place ???
Bon il a l'âge d'être grand père mais il peut engranger des voix s'il se ballade avec la poussette dans les rues de Marseille...

Le marseillais, 2 mars 2013 à 18:48 min

ET oui, le résultat est beau mais il ne faut pas oublier les contribuables lors des discours messieurs les élus! Lorsque vous parlez, j'ai toujours l'impression que l'argent sort de votre poche. Mais non messieurs, il ne vous appartient pas! Et Madame Carlotti, honnêtement vous faisiez quoi là?? Vous représentiez qui, l'Etat? Non c'est le Préfet! Le secteur? Non c'est pas le vôtre! Ha peut-être préparez vous une élection prochaine? Mais ça n'était pas le lieu, et pour une fois j'ai trouvé Mr Guerini assez bon; limite, mais bon.

pacanet, 2 mars 2013 à 16:40 min

Bravo à Pierre BOUCAUD , pour avoir participé à l'émission de Thierry BEZER La voix est Libre

Pour revoir l'émission

http://provence-alpes.france3.fr/emissions/la-voix-est-libre-provence-alpes

Cordialement

ALAIN PERSIA, 2 mars 2013 à 15:45 min

Quel spectacle affligeant que d'avoir aperçu une cohorte d'élus se presser autour des caméras et des photographes!
Ces gens là auront une belle surprise en 2014 : ils feront l'objet d'un rejet massif des électeurs qui en ont marre de ces jeux de cirque alors que Marseille va très mal.

Déposer un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Votre commentaire : *

Dernière minute

  • Archi et urbanisme
  • Urgent
  • Jeudi 18, 08h00

Le promoteur de Legré Mante retire son permis de construire

Suivez-nous

Jour après jour, restez connectés à Marsactu !

On en a parlé... le 24 octobre 2013

"On se prive de la possibilité de supprimer 30% des nuisances atmosphériques de la L2"

"On se prive de la possibilité de supprimer 30% des nuisances atmosphériques de la L2"

Membre du collectif anti-nuisances L2, Bernard Donadio est un voisin immédiat de la fameuse rocade dont les travaux doivent reprendre dès l'année prochaine. Il raconte comment la conscience des nuisances à venir, tant sonores ...

Commentaires (4)24%

"La ville vit une véritable schizophrénie verte"

"La ville vit une véritable schizophrénie verte"

Géographe et urbaniste, Jean-Noël Consales est un spécialiste des relations entre nature et ville. Professeur et chercheur de l'institut d'urbanisme et d'aménagement régional d'Aix Marseille Université, il interroge la place ...

Commentaires (2)26%

Sondage

Que faire de la Villa Méditerranée ?

Vos amis sur Facebook

On en a parlé... le 25 octobre 2013

En images

Dans la peau de Gandolfi, le plongeur de l'espace

Dans la peau de Gandolfi, le plongeur de l'espace

Laurence Bricteux fait goûter le code aux enfants

Laurence Bricteux fait goûter le code aux enfants

Sur les ports de Marseille, Réjane Lhote croque "la poésie du quotidien"

Sur les ports de Marseille, Réjane Lhote croque "la poésie du quotidien"

Moatti et ses méditerranéennes

Moatti et ses méditerranéennes

Anti-métropole : "C'est notre baroud d'honneur"

Anti-métropole : "C'est notre baroud d'honneur"

"Il y a une méconnaissance absolue de l'urbanité des quartiers nord"

"Il y a une méconnaissance absolue de l'urbanité des quartiers nord"

"IAM, c'est du rap de vieux, les gars, mettez vous ça dans la tête"

"IAM, c'est du rap de vieux, les gars, mettez vous ça dans la tête"

Exposition "Picasso céramiste et la Méditerranée"

Exposition "Picasso céramiste et la Méditerranée"

JR  met "un gros coup de colle" sur la Belle de Mai

JR met "un gros coup de colle" sur la Belle de Mai

Hassan Bitar, créateur du Souk des Sciences, invité du talk Marsactu

Hassan Bitar, créateur du Souk des Sciences, invité du talk Marsactu

Un politiste prévoit une alliance FN-UMP en conseil municipal

Un politiste prévoit une alliance FN-UMP en conseil municipal

Marseille, capitale de la rupture

Marseille, capitale de la rupture

Le FN défend le savon made in Marseille

Le FN défend le savon made in Marseille

Le Pen veut "créer la surprise" aux municipales

Le Pen veut "créer la surprise" aux municipales

Les images du quai transbordeur qui fera du Vieux Port un lac

Les images du quai transbordeur qui fera du Vieux Port un lac

Guy Teissier interpelle le Ministre de la mer sur le Parc National des Calanques

Guy Teissier interpelle le Ministre de la mer sur le Parc National des Calanques

Salon international de la croisière : "my english is very bad donc je vais continuer en français"

Salon international de la croisière : "my english is very bad donc je vais continuer en français"

La réquisition d'un bâtiment désaffecté pour des familles roms

La réquisition d'un bâtiment désaffecté pour des familles roms

Le Napoléon-Bonaparte de la SNCM rompt ses amarres

Le Napoléon-Bonaparte de la SNCM rompt ses amarres

Algarade 2013. Faut bien faire le buzz.

Algarade 2013. Faut bien faire le buzz.

Précédent

Suivant

Ça vous rend...